Mme Assiatou Diyé Traoré dite “Pitchou”, la fille du président Dioncounda rompt enfin le silence : “Je n’ai jamais été imposée en Commune IV comme candidate de l’ADEMA aux législatives” “J’ai gagné avec 66 voix contre 9 pour Oumar Bassy Sanogo”

La fille de l’ancien président de la République, Professeur Dioncounda Traoré, est bel et bien candidate du parti Adema-Pasj aux prochaines électives législatives en Commune IV. Pour ce faire, Mme Assiatou Diyé Traoré dite ” Pitchou ” a été investie dans la plus grande transparence lors de la conférence de section de la Commune, tenue le 11 septembre. A l’issue d’un vote à visage découvert, elle a obtenu 66 voix contre 9 pour Oumar Bassy Sanogo et 3 abstentions. Elle est sur la même liste qu’un autre jeune très dynamique, Mamadou Magassouba, président de la section jeunesse du Rassemblement Pour le Mali (RPM) pour défendre les couleurs de la plateforme ” Ensemble Pour le Mali ” qui a d’ailleurs soutenu la candidature du président Ibrahim Boubacar Kéïta à l’élection présidentielle de 2018.

Le compte à rebours a déjà commencé pour les élections législatives dont le 1er tour aura lieu le 25 novembre et le 16 décembre en cas de 2ème tour. Ainsi, la date limite pour le dépôt des dossiers de candidatures est fixée pour le 11 octobre prochain.

Au niveau de la Commune IV, la compétition sera rude au rythme où vont les choses. D’ores et déjà, le 3ème adjoint au maire de la Commune IV, Assane Sidibé annonce sa candidature. On parle aussi de la candidature de l’ancien Premier ministre et président du parti Yéléma, Moussa Mara.

Autre grosse pointure, c’est bien la candidature de Mme Assiatou Diyé Traoré plus connue sous le sobriquet de “Pitchou” au compte du parti Adema-Pasj. Elle est la fille de l’ancien président de la République sous la Transition, Professeur Dioncounda Traoré. Cette jeune dame dont sa candidature a été surtout sollicitée par les femmes et la jeunesse de la Commune IV, a été pourtant investie dans la transparence totale. C’était en la faveur de la conférence de section du parti dont les travaux se sont déroulés, le 11 septembre, à l’espace culturel “Les Manèges de Lafiabougou”. Etaient présents, les délégués (femmes et jeunes) des 8 sous-sections de la Commune IV.

Au départ, ils étaient 9 candidats. Mme Assiatou Diyé Traoré dite “Pitchou” était la seule femme. En fait, elle a été proposée et soutenue par l’ensemble des femmes et de la jeunesse qui se trouvaient dans la salle. Finalement, trois candidats ont désisté et trois autres ont décidé de se soumettre au résultat de la Commission d’investiture mise en place et présidée par le doyen Diola Konaté. Et un candidat a proposé le vote afin de départager les candidats. Au finish, Pitchou et Oumar Bassy Sanogo (il est le fils de l’actuel maire de Sikasso et candidat malheureux à l’élection présidentielle 2018) étaient les deux candidats.

C’est à l’issue d’un vote à visage découvert que Pitchou a obtenu 66 voix contre 9 pour son adversaire, Oumar Bassy Sanogo, et 3 abstentions. Du coup, elle a été investie comme candidate de l’Adema-Pasj aux prochaines élections législatives en commune IV du district de Bamako. Et elle est sur la même liste qu’un autre jeune très dynamique. Il s’agit de Mamadou Magassouba, président de la section jeunesse du Rassemblement Pour le Mali (RPM). Il s’agira pour ces deux jeunes de défendre les couleurs de la plate-forme “Ensemble pour le Mali” qui a d’ailleurs soutenu la candidature d’Ibrahim Boubacar Kéïta à l’élection présidentielle.

C’est à bâtons rompus que nous nous sommes entretenus avec la candidature Pitchou. D’entrée de jeu, elle mesure déjà le poids d’être candidature dans une commune où le taux de participation aux élections n’a jamais dépassé 50%. “Je tiens d’abord à préciser que j’ai été investie dans la transparence totale. Dire que j’ai été imposée aussi comme candidate de l’Adema-Pasj est archi-faux. Ma candidature a été tout simplement sollicitée et soutenue par l’ensemble des femmes ainsi que la jeunesse au sein du parti. Je profite de cette occasion pour adresser mes sincères remerciements à ces femmes et à ces jeunes pour la confiance placée en ma personne. Je pense qu’il est important aujourd’hui qu’on se donne la main pour gagner ces élections au niveau de la commune IV. Je lance un appel pressant à tous les militants et sympathisants de l’Adema, ainsi que l’ensemble des partis de la plateforme de se mobiliser derrière notre liste. Ensemble, nous gagnons ces élections” dira-t-elle.

Elle poursuit ainsi : “En fait, j’ai décidé d’être candidate aux législatives afin de prouver à la jeunesse qu’il est aujourd’hui temps que nous prenions notre responsabilité en intégrant les instances de prises de décisions. Nous avons notre mot à dire. Il faut que nous osions pour montrer la voie à d’autres jeunes”.

En tout cas, Pitchou semble être déterminée et même engagée à aller jusqu’au bout. “Effectivement, je suis prête pour être députée à l’Assemblée nationale. Je pense que je suis à la hauteur de la tâche. Je mettrai tous mes efforts pour honorer la jeunesse. Et je n’ai peur d’aucun candidat puisque dans une compétition, il faut un gagnant et un perdant. Si je gagne, cela me fera plaisir et si je ne gagne pas aussi, cela sera une expérience pour moi. C’est pour vous dire que je suis une femme fair-play” précisera-t-elle, avec beaucoup de fierté.

De toutes les façons, cette candidature fait déjà peur au niveau de la commune IV. La raison est très simple : cette liste Adema-Rpm est soutenue par une centaine de mouvements et d’associations parmi lesquels le Mouvement Taré-taré, le mouvement Bè kô Boua, le mouvement des volontaires, le Club des amis du ministre Arouna Modibo Touré… Sans oublier les nombreuses formations politiques issues de la plate-forme Ensemble pour le Mali. “Dieu merci, aujourd’hui, chaque jour, nous recevons des mouvements et des associations en notre faveur. C’est dire que notre candidature est vraiment appréciée par la population de la Commune. Je demande à toute la population de sortir massivement le jour de l’élection pour voter le bon choix, qui est notre liste” a-t-elle déclaré.

Pour gagner ces élections, Pitchou compte mener sa propre stratégie. Il s’agira d’une campagne de proximité afin de mobiliser le maximum d’électeurs en sa faveur. “Nous sommes à pied d’œuvre afin de mettre notre stratégie pour une bonne campagne. D’ores et déjà, il s’agit d’une campagne civilisée afin de respecter les autres candidats. Parce que, avant tout, nous sommes des frères et des sœurs. Il faut le respect envers l’autre” nous a-t-elle confié.

Il est nécessaire de préciser que Mme Assiatou Diyé Traoré dite Pitchou a joué un rôle très important pour la réélection du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. “Effectivement, nous avons contribué à notre façon à la réélection du président IBK pour son second quinquennat” a-t-elle conclu.

El Hadj A.B. HAÏDARA

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur