Minusma et les législations : Quelle attitude sous la menace du Coronavirus?

La campagne électorale des législatives bat son plein dans plusieurs circonscriptions du Mali. Mais une équation et une inquiétude sembleraient se poser avec une certaine réserve de la participation probable de la MINUSMA.

Le coronavirus, menace actuelle du monde, planerait sur la participation de la Minusma à ces élections législatives du 29 mars. Pour des sources auprès de la force onusienne, des officiels de la Minusma, sous couvert de l’anonymat, auraient informé les autorités maliennes de la possibilité de la non participation de la Minusma aux élections législatives du 29 mars 2020.

Allusion serait à la couverture sécuritaire, à la logistique dans les régions nord et centre du Mali en cas de menaces de contamination du coronavirus pour son personnel au Mali.

Selon les mêmes sources, la Direction de la Minusma aurait envoyé une correspondance au secrétaire général des nations unies à New-York pour demander la conduite à tenir avant d’informer officiellement les autorités maliennes sur la participation des composantes de la Minusma aux élections législatives du 29 mars 2020.

Une source confidentielle précise que depuis la création des nations-unies à nos jours, elles n’ont jamais couvert des élections dans un pays en proie à une épidémie mortelle « Sauf que ce n’est pas encore le cas au Mali et l’exception pourrait confirmer la règle. Nous sommes en politique et les enjeux de la stabilisation sont énormes » ajoute la source.

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
Suivez-nous sur Facebook sur