Médiation CEDEAO : Goodluck Jonathan à la recherche de soutiens des leaders religieux

Mandaté par les chefs d’Etat de la CEDEAO, l’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, poursuit sa mission dans notre pays, allant à la rencontre des leaders religieux pour solliciter leur implication dans la résolution de la crise sociopolitique. Le mardi dernier, accompagné d’une forte délégation, il s’est rendu à Nioro du Sahel chez le Cherif Bouyé Haïdara.

 

Au titre de son troisième déplacement sur le Mali dans le cadre de la médiation initiée par la CEDEAO pour le règlement de la crise sociopolitique en cours, Goodluck Jonathan est arrivé depuis le lundi 10 août à Bamako pour poursuivre sa mission.

Après son entretien avec l’imam Mahmoud Dicko, l’autorité morale du M5-RFP, l’envoyé spécial de la CEDEAO au Mali s’est rendu à Nioro chez le Cherif Bouyé Haidara, une autre autorité morale des contestateurs. Objectif : solliciter l’intervention de Bouyé auprès du M5-RFP pour surseoir les manifestations et revenir à la négociation.

A son arrivée, le médiateur de la CEDEAO a été accueilli par les autorités administratives, religieuses et communales du Nioro du Sahel. Goodluck Jonathan a, au nom de la CEDEAO, remercié le chérif de Nioro, Mohamed Ould Cheikhna dit Bouyé Haïdara pour sa disponibilité et pour l’accueil.

Estimant que cette visite marque le début de la résolution de la crise sociopolitique au Mali, le visiteur de marque a fait savoir que les gens ont beaucoup de respects pour le Chérif de Nioro et il est une personnalité morale.

« En tant que personnalité morale, le chérif peut contribuer à la résolution de l’intense crise sociopolitique au Mali. Nous sommes venus pour connaître sa position et le soutien qu’il peut nous apporter dans la résolution de cette crise. Nous l’avons prié de soutenir les deux parties pour qu’elles arrivent à discuter ensemble et à trouver une solution confortable pour le Mali. Les discussions à longueur de journée, les mouvements sociaux, tout le monde est informé des questions de gouvernance dans le pays mais il faut s’asseoir pour discuter et arriver à trouver une solution », a déclaré Goodluck Jonathan.

A en croire des sources ayant participé à la rencontre, le médiateur  de la CEDEAO Goodluck Jonathan, dans ses explications au Cherif Bouyé, a mis l’accent sur la démocratie et la nécessité de respecter les mandats électifs. Aussi, le messager de la CEDEAO a invité le Cherif Bouyé Haidara à s’impliquer auprès des deux parties pour engager « une négociation de sortie définitive de crise ».

Pour sa part, Bouillé Haidara a salué et remercié l’hôte de marque pour sa démarche avant de lui dire qu’il l’a entendu et compris.

Ousmane Morba

L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur