Me Mountaga Tall à propos des élections législatives : Il est impossible de les organiser avec la loi électorale en vigueur, avec la CENI en place et avec…

Comme chaque année, le Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID-Faso Yiriwa ton) a présenté les vœux du nouvel an aux membres du parti et au président Me Mountagata Tall. La cérémonie a enregistré la présence de la vice-présidente du parti, Mme Maiga Sinan Damba, du président du CNID association, Issiaka Traoré, et les cadres du partis.

Dans son intervention, la vice présidente a présenté ses vœux du nouvel an au président du parti et à toute sa famille, et aussi aux membres du parti, avant de faire un regarde rétrospectif sur tout ce qui se sont passés en 2019, notamment : à l’insécurité grandissante qui a secoué ce pays, plus de 200 soldats ont retrouvé la mort pendant 3 ans, à Koutoukou, Boulkéssi, Indélimène, Tambakour, dont aussi les enfants, les femmes, les chefs de famille à Ossagagou, Djoura, pour ne citer que ceux-ci.

Le président du CNID association, M. Issiaka Traoré, a souhaité au nom du CNID association longue vie au président Mountaga Tall, avant d’ajouter que ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui ont été la cause de beaucoup de dérapage, ils ont dispersé nos syndicalistes, détruit l’école, et tué notre armée à petit feu. Avant de demander aux militants du parti de s’engager pour la cause du parti.

En prenant la parole, le président Maitre Mountaga Tall, a regretté d’annoncer les grandes difficultés que le pays a traversées : les ravages de la corruption et de la mal gouvernance ; les victimes civiles et militaires ; la crise de l’école ; le déficit et les grèves dans le milieu de la santé, l’absence de justice ; le cout de la vie exorbitant et tout cela alors même que l’État mène à un train de vie absolument inexplicable et inacceptable.

Parlant du dialogue National, Me Tall dira que toute leurs inquiétudes ont été relevées au grand jour, le dialogue dit inclusif n’a quasiment aboutit qu’à des lapalissades. A ses dires, les élections doivent traduire la volonté populaire, désigné les dirigeants voulus et souhaité par les citoyens, cela serait-il impossible avec la loi électorale en vigueur, avec la CENI en place avec l’insécurité qui entrain de gagner le terrain. Il a fait savoir que son parti a apporté sa contribution aux grandes questions de la nation. « Nous avons été présents à chaque fois qu’il s’agit du Mali, en terme de la déclaration, de conférence de presse, le meeting, de marche et autres. Il a souhaité à chacune et chacun des membres une très bonne année et retour de la paix au Mali », a-t-il dit.

F. COULIBALY

Source: Ciwara

Suivez-nous sur Facebook sur