Mali: deux nouvelles candidatures à la présidentielle

Deux ressortissants maliens, fonctionnaires internationaux entrent formellement en lice. Modibo Koné, ancien de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et Hamadoun Touré, ancien secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications.

Les deux nouveaux candidats à la présidentielle malienne de cette année sont ingénieurs de formations. Ingénieur financier pour le banquier Modibo Koné. Ingénieur en télécommunications pour Hamadoun Touré.

Autre point commun : ils ont également travaillé dans de prestigieuses institutions. Modibo Koné, 57 ans, est un ancien fonctionnaire de la Banque ouest-africaine de développement, alors que Hamadoun Touré, 65 ans, fut le patron de l’Union internationale des télécommunications (IUT).

Ce dernier, proche du président Rwandais Paul Kagamé est actuellement à la tête de Smart Africa, un projet africain d’interconnexion impliquant onze pays.

S’ils sont candidats à l’élection présidentielle malienne de cette année, c’est pour, disent-ils, participer à la reconstruction du Mali. Pêle-mêle, ils dénoncent « la mauvaise gouvernance, le manque de vision des autorités ». « Notre pays a des ressources, il faut savoir les utiliser », explique l’un, alors que le second évoque l’agriculture comme base du développement du pays. Les deux candidats se disent très préoccupés par la situation dans le centre et dans le nord du Mali.

Une élection se gagne sur le terrain. Modibo Koné et Hamadoun Touré le savent bien. Ils n’ont pas attendu l’ouverture de la campagne, pour aller à la rencontre les militants. Le premier se trouve actuellement à Sikasso au sud, le deuxième est dans la région de Mopti au centre, avec de nombreux clubs de soutien.

 

RFI

Suivez-nous sur Facebook sur