Mali: L’humiliation totale d’IBK aux USA ! (vidéo)

“L’humiliation” d’ IBK aux Etats Unis, à la une à Bamako

La plupart des journaux n’hésitent pas à mettre l’accent sur les “humiliations” que lui auraient fait subir sur place, les militants de l’opposition.

Visite tourmentée au pays de l’Oncle Sam : le voyage maudit d’IBK aux USA”

A l’occasion de la 73e Assemblée générale des Nations-Unies, le président Ibrahim Boubacar Keita s’est rendu à New York aux États-Unis pour y prendre part. Il était accompagné par son ministre des Affaires Étrangères, Kamissa Camara, de son fils, Karim Kéita, ainsi que d’autres membres de son gouvernement. Pour ce séjour, au lieu de loger dans les chambres du Consulat du Mali, IBK et sa délégation ont préféré louer un prestigieux hôtel, notamment l’Hôtel JW Mariott Essex House, aux États-Unis, où une seule nuit coûte 12 millions de FCFA.

 

Indécent aux yeux des Maliens vivant dans ce pays parce que connaissant toutes les souffrances que traversent leurs frères et sœurs, leurs pères et mères au Mali, ceux-ci ont pris en otage ledit hôtel munis de pancartes sur lesquels on pouvait lire : « IBK voleur ! », « IBK criminel et dictateur ! », « IBK, honte à toi ! », etc. Les manifestants en chœur chantaient la dictature d’IBK, mais aussi le vol organisé de l’élection présidentielle passée. Cette manifestation a été l’occasion pour les Maliens des États-Unis de faire état de toutes les difficultés du Mali et aussi faire montre de la profonde insouciance du chef de l’État malien.

Bloqués à l’intérieur de l’hôtel pendant des heures et ne sachant plus comment se cacher puisque toutes les portes d’entrée de l’hôtel étaient occupées par les manifestants, cette délégation insouciante a été obligée de sortir sous un grand bruit, faisant état de leur insouciance face aux problèmes des Maliens.

Partant de ce constat, les Maliens de l’étranger ont fait part au locataire de Koulouba qu’ils ne le reconnaissent pas comme président. Cette attitude du président Ibrahim Boubacar Kéita et de son gouvernement est la preuve qu’il n’a aucun souci pour la cause du Mali et des Maliens. Cette manifestation doit constituer pour lui une grande honte et doit lui servir de leçon. Comme disaient les manifestants, s’il a la possibilité chez lui de faire mater ou gazer les manifestants, aux États-Unis, il n’a personne. Cela doit lui faire comprendre que le pouvoir n’est rien puisque toujours limité dans le temps et dans le l’espace.

 

Source: Malijet.co

Suivez-nous sur Facebook sur