Libération de Soumaïla Cissé : Le gouvernement sonne la mobilisation

La libération de ses compagnons obtenue mais reste l’honorable Soumaïla Cissé lui-même entre les mains de ses ravisseurs. La création de la cellule de crise pour la libération de Soumaïla et Compagnons porte fruit.

En campagne pour l’élection législative dans sa circonscription électorale de Niafunké, le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé et ses compagnons ont été enlevés par des individus armés non identifiés le 25 mars dernier. Cinq jours après, le gouvernement de Dr Boubou Cissé crée et met en place une cellule de crise dirigée par Ousmane Issoufi Maiga avec mission d’explorer les voies et moyens pour la libération de Soumaïla Cissé et compagnons.

Depuis le 2 avril, cinq des compagnons de l’honorable Soumaïla Cissé détenus par leurs ravisseurs ont recouvré la liberté. Jour suivant, trois autres ont regagné Niafunké sans le chef de file de l’opposition toujours détenu par ses ravisseurs.

« Le Gouvernement salue cet acte des ravisseurs qui augure d’une issue heureuse pour la libération très prochaine de l’Honorable Soumaila CISSÉ. Le Gouvernement saisit cette occasion pour remercier encore une fois les efforts du Comité de crise mis en place par le Gouvernement ainsi que toutes les personnes de bonnes volontés politique, civile et religieuse à l’œuvre depuis son enlèvement et appelle incessamment ses ravisseurs à rendre l’Honorable Soumaïla Cissé, à son pays, à sa famille et à son parti, sain et sauf », précise un communiqué du gouvernement.

Mise en place sur les instructions du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA, la Cellule de Crise pour la libération de l’honorable Soumaila CISSE et de ses compagnons, présidée par Monsieur Ousmane Issoufi MAIGA, ancien Premier ministre, a pour mission d’assurer la coordination de l’ensemble des actions en vue de la libération du Chef de file de l’opposition politique et de ses compagnons.

Dans un autre communiqué, le Gouvernement a rappelé qu’il mettra tous les moyens en œuvre pour ramener sains et saufs l’honorable Soumaïla CISSE et ses compagnons à leurs familles.

« Le Gouvernement exprime sa compassion et sa solidarité aux familles et proches de nos concitoyens privés de leur liberté et lance un appel à toutes les bonnes volontés de s’impliquer pour leur libération », poursuit le communiqué du gouvernement.

Confiant du travail mené par la cellule de crise pour obtenir la libération de l’honorable Soumaïla Cissé et compagnons, notre source indique que les nouvelles sont bonnes et que le chef de file de l’opposition pourrait être libre très prochainement.

Ousmane Morba   

L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur