L’honorable- député Moussa Diarra aux responsables et militants RPM de la commune V : « Depuis l’indépendance du Mali en 1960, il n’y a eu aucun président de la république qui a fait mieux que IBK » dixit-il

Le 10 février 2018, le siège de la section V RPM a servi de cadre à un échange entre les membres du Bureau politique national et les responsables et militants dudit parti. Quatre points étaient au cœur des échanges et qui ont été débattus par Atimo Teme, l’honorable-Député Moussa Diarra élu en commune IV et le secrétaire général de la section V et non moins maire de la commune V, Amadou Ouattara.

Ces points qui ont porté sur les raisons du report des élections régionales et communales, sur la mise en œuvre de l’accord de paix du 15 mai 2015 et parachevé le 20 juin 2015, du conseil central, un nouveau organe créé lors du dernier congrès du parti et du bilan des quatre ans du président IBK. Après avoir sommairement expliqué ces quatre points essentiels, Professeur Atimo Teme a invité les militants et les responsables du parti du tisserand à rester mobiliser pour faire face aux invectives de l’opposition et de certains esprits malveillants qui ne voient que du négatif dans ce pays. Pour le secrétaire général de la section V et non moins maire de la commune V, c’est grâce aux efforts inlassables du président IBK que le Mali est redevenu 1erproducteur africain du coton après avoir été déclassé il y a de cela 4 à 5 ans. « Cette performance d’hercule est le fruit de la remise de 1000 tracteurs aux paysans et surtout de la subvention accordée à hauteur de 15% alors que le taux fixé par les pays africains est de 10% » avant de s’adresser aux responsables des 10 sous-sections et des 106 comités présents «N’ayez pas hontes et dites cela à tous ceux qui veulent vous faire croire qu’il n’y a pas eu de résultats concrets et visibles. Dites-leur que le Mali est la 3e économie forte après la Côte-d’Ivoire et le Sénégal dans l’espace UEMOA. Ce n’est ni IBK, ni Professeur Teme, ni l’honorable Diarra, ni moi qui ont dit cela c’est le FMI, la Banque mondiale. C’est sous IBK que sur 100 francs des salaires il y a eu une augmentation de 20 francs. Aucun président de la république de 1960 ne l’a fait » a-t-il. Si l’honorable-Député Moussa Diarra a reconnu un véritable déficit de communication autour des actions lisibles et visibles du président IBK depuis quatre ans, l’élu de la commune est revenu en large sur le bilan titanesque jugé plus que positif en si peu de temps. Pour lui les multiples formations  et les équipements des militaires de 2013 sont les premiers signes de la résolution de la crise du Nord du Mali grâce au financement de la loi de programmation militaire à hauteur de 1 230 milliards a permis l’achat d’avions de transports. Aux dires de l’honorable Diarra, le règlement des grèves sociales notamment celles des magistrats, des médecins et des enseignants malgré le contexte sécuritaire du pays, la création de 220 mille emplois dépassant largement le projet de 200 mille emplois à la date du décembre 2016, la création d’un fonds destiné aux femmes et financé à hauteur de 500 millions de francs CFA pour sa première année, 600 millions de francs CFA pour la 2e année et 800 millions de francs CFA pour cette année 2018, la promulgation du statut des enseignants, l’obtention et l’octroi de 400 bourses d’études aux étudiants au Venezuela, en Algérie et au Cuba, la construction de la route Koulikoro-Bamako et Koulikoro-Ségou via le pont Kayo sont autant d’actions du bilan. Quant à la mise en œuvre de l’accord de paix, le gouvernement a tenu tous ses engagements à travers des reformes politiques et institutionnelles comme la mise en place des Autorités intérimaires, la création du MOC contrairement aux groupes armés qui refusent de se cantonner et de se désarmer. « Depuis l’indépendance du Mali en 1960, il n’y a eu aucun président de la république qui a fait mieux que IBK. Ce que les autres présidents de la république depuis l’indépendance de plus de cinq ans, IBK a fait plus qu’eux en moins de cinq ans » a-t-il conclu. Au cours de ces échanges, les trois conférenciers ont rassuré que les élections régionales et communales seront tenues ainsi que celles générales à savoir les législatives et présidentielle de Juillet prochain. « Soyez mobilisés et prêts pour la présidentielle de juillet prochain. Personne ne nous déviera de notre idéal commun » a ajouté Amadou Ouattara. Un document contenant toutes les réalisations faites par IBK a été remis au secrétaire général de la section V du parti du tisserand pour large diffusion.  Rappelons que ces échanges entrent dans le cadre d’une tournée entamée par le Bureau politique national depuis quelques mois avec les différentes sections pour mieux comprendre les difficultés, les acquis et les projections face aux futures échéances électorales.

Sadou Bocoum

 

Source: Mutation

Suivez-nous sur Facebook sur