L’enlèvement de Soumaila Cissé, chef de file de l’opposition : 100 jours déjà, le collectif des jeunes pour sa libération interpelle les plus hautes autorités du pays

Suite à l’enlèvement de Soumaïla CISSE chef de file de l’opposition  en pleine campagne des élections législatives  le  25 mars 2020 dans sa circonscription électorale du cercle de Niafounké , il a été constitué le lendemain du rap  sous forme de collectif, un regroupement de jeunes engagés pour. Ainsi, dans le cadre de ces activités, les membres du collectif ont organisé   une conférence de presse pour exprimer leur indignation. C’était samedi dernier animée par le porte-parole du collectif Moctar Sy qui avait à ses plusieurs personnalités politiques et de la société dont Paul Ismael Boro représentant du FSD, Mme Adiwokoye Ramanta koné présidente des femmes de l’URD et Mohamed Cherif Haidara président du conseil supérieur de la Diaspora malienne.

 

Au cours de la dite conférence , le collectif a fait une déclaration à la presse lue par son porte parole:《Depuis sa création le 26 mars 2020, notre collectif a inlassablement œuvré en droite ligne de son objectif, à la recherche de voies et moyens pouvant mener à une libération rapide de l’Honorable Soumaïla CISSE. C’est dans ce cadre que nous avons rencontré de nombreuses personnalités et organisations influentes qui ont ensemble affirmé leur implication au plus haut niveau pour un dénouement heureux de cette situation préoccupante.  Malgré les bonnes intentions, nous rappelons dans une tristesse infinie que Soumaïla CISSE est en privation de toutes libertés depuis Quatre-Vingt (80) jours, loin de sa famille, de ses amis et se trouve dans l’incapacité d’assurer les hautes responsabilités d’élu et Chef de file de l’opposition républicaine. Conscients que la libération de l’Honorable Soumaïla CISSE est un impératif pour assurer l’équilibre politique au Mali et animés par la volonté constante de préserver notre démocratie douloureusement acquise 》 a t- il déclaré Moctar Sy

Par ailleurs, le collectif a Condamné avec la dernière énergie le rapt de l’Honorable Soumaïla CISSE et exige sa libération sans délai tout en Rappelant  aux autorités compétentes qu’elles demeurent seules garantes de la sécurité de chaque malien et qu’elles devraient instamment agir en le nom de la patrie afin que l’Honorable Soumaïla CISSE recouvre sa liberté, sain et sauf .

Il a aussi Invité la communauté internationale à s’impliquer plus vigoureusement pour une résolution diligente de cette situation insoutenable pour tous, aux maliens de l’intérieur comme de l’extérieur, il a appelé à une mobilisation permanente et soutenue en vue de retrouver l’honorable Soumaila cissé.

Il n’a pas manqué de réitérer son soutien indéfectible à la famille de l’Honorable Soumaïla CISSE en ces moments difficiles et présenter  ses sincères condoléances à la famille de feu Mohamed DIALLO (Garde du Corps de l’Honorable Soumaïla CISSE .

En prenant la parole, le représentant du FSD Paul Ismael Boro a souligné que bientôt trois mois jour pour jour que le chef de file de l’opposition est privé de sa liberté chose qui donne assez d’interrogation ça et là non seulement sur le lieu de son enlèvement mais aussi sur ses ravisseurs. C’est pourquoi il réaffirmé la disponibilité avec toutes ses composantes à accompagner le collectif des jeunes pour ce combat. Pour sa part, Mme Adiwokoye Ramanta koné présidente des femmes de l’URD a rappelée que les femmes du parti la poignée de main ont les coeurs saignés et pleurent nuit et jour pour l’absence de leur président et qu’elles sont à côté du collectif et sa famille pour sa libération très prochaine. Elle a toute fois affirmée que l’État doit assumer ses responsabilités, C’est lui seul qui peut nous faire libérer l’élu de Nianfunké. Pour ce faire, elle a appelée le collectif et les organisations pour la cause de Soumaila cissé à fédérer les actions pour faire une forte pression sur l’État.

Signalons que le collectif ne compte pas s’arrêter  au bout du chemin, il attend méner d’autres activités de sensibilisation et de plaidoyer jusqu’à la libération de l’honorable Soumaila cissé.

Mamadou Nimaga

L’Enquêteur

Suivez-nous sur Facebook sur