Législatives en Commune IV : le solutionneur Zé contraint Moussa Mara à un second round !

L’ancien maire de la commune IV et ancien Premier ministre, Moussa Mara, candidat aux législatives, en duo avec Assan Sidibé, a été contraint à aller au charbon en second tour en avril 2020 contre le candidat UDD, Hamady Sangaré, affectueusement appelé Zé.

C’est sous une faible affluence pour raison du Covid-19 que se sont tenues les législatives au Mali. Dans la circonscription électorale de la commune IV du district de Bamako, les résultats provisoires donnent la liste Yelema, pilotée par Moussa Mara, premier avec 29,08% des suffrages. Cette liste est suivie par l’alliance Udd-Psda, conduite par Hamady Sangaré dit Zé, avec 19,50%. L’ancien Premier ministre Moussa Mara est contraint d’aller au charbon pour pouvoir siéger à l’hémicycle. Ces résultats déjouent les pronostics de beaucoup d’observateurs qui avaient misé pour un coup ko en faveur de l’ancien maire Moussa Mara, en duo avec Assan Sidibé (Président de ‘’ Sauvons le Mali ‘’), un jeune aussi très populaire dans la commune. D’autres avaient prédit un duel de titans entre la liste Yelema et celle du RPM-Adema pilotée par Boubacar Magassouba dit « BigMagass », candidat du parti présidentiel (RPM). Mais la réalité des urnes en a décidé autrement.


Et c’est Zé la Solution qui a créé la sensation. Car pour sa première participation à une élection législative, il est arrivé à mettre en difficulté des poids lourds politiques en commune IV. « Avec une première fois pour un poste électif et une rentrée politique satisfaisante, je suis requinqué à bloc, galvanisé avec un score aussi promoteur au 1er tour », a indiqué Zé. Avant de remercier et d’appeler ses militants et sympathisants à rester mobilisés pour le second tour : « Je remercie tous ceux qui se sont mobilisés pour aller voter pour notre alliance d’espoir malgré ce contexte de crise. Pour faire face au second tour, nous allons chercher à corriger les insuffisances ». Et Zé de lancer : « Je suis le candidat idéal pour rompre avec l’ancienne méthode. J’ai de grandes ambitions pour ma commune. Pour preuve, je n’ai pas attendu d’être candidat à un poste électif pour commencer à poser des actes salvateurs pour ma commune». Avant de conclure : « Je suis en étroite contact avec les populations de la commune IV. Je suis candidat à leur demande et je les invite à redoubler d’effort pour la victoire finale au second tour ».
Tientigui

Source : Le Démocrate

Suivez-nous sur Facebook sur