Législatives du 29 mars : Des belles empoignades prévues ce dimanche entre Moussa Timbiné et l’alliance URD-ADEMA-ADP-Mali

Les élections législatives de mars et avril 2020 maintenues par le gouvernement, malgré la menace de la pandémie de COVID-19 aux frontières. N’empêche ! Deux alliances se livrent déjà à des piques en commune V du district de Bamako : l’alliance RPM portée Moussa Timbiné et l’alliance URD-ADEMA-ADP-Mali.

Les législatives s’annoncent rude en commune V. Elles seront marquées par le duel entre l’alliance RPM conduite par Moussa Timbiné et celle de l’URD-ADEMA-ADP-Mali, portée par l’opérateur économique, Baba Nadio. Chacune croit à sa chance de remporter le scrutin.

“Je suis le choix de la commune V”, clame le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, candidat à sa propre succession aux législatives du dimanche prochain. L’alliance ADEMA-URD-ADP-Maliba rétorque : “l n’y a que notre alliance en commune V”, arguant qu’elle fait peur et trembler ses adversaires. Cette alliance composée par Baba Nadio, du parti Adema-PASJ, du candidat malheureux des législatives de 2013 de l’URD, Boubou Diallo et la conseillère –administratrice, Mme Touré Mariam Sidibé semble confiant à quelques jours du premier tour des scrutins en estimant déjà gagnant. Cette confiance s’explique en partie du fait que la commune V étant le fief de l’ADEMA-PASJ avec à sa tête Boubacar Apha Bâh, aujourd’hui ministre en charge de l’organisation des élections, qui a eu à diriger le conseil communal pendant plusieurs années et qui demeure jusqu’à présent incontournable dans les affaires de la commune. En outre l’alliance jouit du soutien de Soumaïla Cissé, président de l’URD et celui du président d’honneur de l’ADP-Maliba, Aliou Boubara Diallo, qui, tous les deux, ont réalisé des résultats remarquables à la dernière présidentielle.

Fort de cette potentialité, l’alliance combine à elle seule 16 conseillers municipaux et de nombreuses œuvres caritatives réalisées grâce au candidat de l’Adéma, M. Nadio qui aurait admis gratuitement environ 100 élèves dans ses nombreux établissements.

Le projet de société de l’alliance s’article autour de l’éducation, la santé, la promotion de la femme, l’emploi des jeunes et la fracture du fossé entre les gouvernants et les gouvernés.

Moussa Timbiné, esseulé…

Le président de la jeunesse RPM, bombardé premier vice-président de la 2ème Institution du pays, est plus que jamais esseulé au sein des tisserands. Ce jeune aux ambitions immenses paye le prix de ses différends avec l’actuel maire de la commune et le Président du RPM, Bocary Treta, qui sont devenus ses ennemis jurés au point qu’ils se répondent par presse interposée. N’est-il pas lui qui s’était opposé à la candidature de Bocary Treta des législatives avortées et d’user de son influence au sein de l’AEEM pour remonter la population et les étudiants contre le maire Amadou Ouattara pour un soi-disant morcellement illicite de l’espace universitaire? Autant de choses qui ont conduit les partis de l’EPM à renoncer à faire alliance avec lui et certains barons du RPM à soutenir une liste de candidatures indépendantes contre lui aux législatives prochaines. Malgré, Timbiné ne s’avoue pas vaincu, et il est même craint par ses adversaires à cause de sa capacité de mobilisation dans la commune, démontrée lors des meetings qu’il a eu à organiser avant les mesures restrictives face à l’épidémie du Covid-19…Lire la suite sur Aumali

++

Youssouf Diarra

Source: L’indicateur du renouveau
Suivez-nous sur Facebook sur