Législatives 2020 : Les candidats ratissent large

La campagne pour les législatives n’est pas encore ouverte ? que les probables candidats ont déjà commencé leur précampagne, violant du coup la loi.

Et les candidats ne manquent pas de stratégies pour gagner l’estime générale. Après des cadeaux en nature, ce sont des billets flambants neufs qui sont distribués aux populations.

Ce n’est pas du tout un phénomène nouveau puisqu’à l’approche des élections, les candidats ne manquent pas d’imagination pour acheter la conscience des populations. L’argent est devenu l’appât pour attirer un grand nombre qui tire déjà le diable par la queue.

Donc cette semaine, les billets n’ont cessé de pleuvoir. Des dons mains à mains accompagnés de prise de photos. Cette distribution en cascade n’a pour objectif que de polir l’image des députés sortants devant la population. Des pratiques que des observateurs qualifient de « peu orthodoxes et indignes ».
Il est aujourd’hui un secret de polichinelle que le processus électoral au Mali rime avec l’achat de conscience. Les deux sont des frères siamois. Il est très difficile, voire impossible que l’un passe une période sans son autre frère. Les deux ont traversé monts et vallées et continuent de faire leur bonhomme de chemin.
De la distribution des sachets d’eau glacée aux morceaux de sandwichs, en passant par les tee-shirts, le système d’achat de conscience s’améliore au fil du temps.

Paul Y. N’GUESSAN

 

Source: Bamakonews

Suivez-nous sur Facebook sur