Le RPM en morceaux: en «nommant» Moussa Timbiné, président du parlement «Boua» démolit le RPM

Le sage dit l’ancien chef du village ne souhaite jamais le bonheur du village après lui. Tel est le message saillant qui ressort des tractations de l’élection de Moussa Timbiné au perchoir par le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Avec IBK, c’est le triomphe du pouvoir de l’argent.

Pour le président de la République, l’argent est la source de toutes ses victoires. Avec les prénoms Moussa, il faut jouer à la prudence : soit ça marche, soit ça se casse. Les gens qui portent le prénom Moussa sont intrépides et téméraires. Les cochons (lès en bambara), qui font le RPM doivent se ressaisir, IBK vient de démolir la case des tisserands. Ainsi va la politique au Mali.

Assemblée nationale: Qui sera le premier questeur entre Hady Niangadou et Waly Diawara ?
Deux (02) députés: Hady Niangadou, président fondateur du Mouvement pour le Mali (MPM) et Waly Diawara de l’ADEMA, tous de la majorité présidentielle, seraient pressentis à la questure. Si Hady Niangadou bénéficie du soutien du fiston national, Karim Keïta, pour ses amitiés d’affaires et politiques, le règlement de l’hémicycle stipule que le premier questeur est issu du parti politique qui a le plus grand nombre de députés. Et Hady dit «Djowalaki» serait sur le point de ratisser large auprès des députés pour avoir la questure. À la date du 15 mai 2020, le MPM avaient vingt-quatre (24) députés. Il dépasse l’ADEMA-PASJ (22) députés.

Source : linter de Bamako

Suivez-nous sur Facebook sur