Le PRVM-FASOKO appelle à la refondation démocratique

Communiqué n°029/BEN/PRVM-FASOKO

– Après la tenue des concertations les 10, 11 et 12 septembre 2020 sous l’autorité du président du CNSP au CICB ;
– Après l’adoption d’une charte de la transition qui définit les grands axes de la feuille de route que le Gouvernement de transition est tenu de mettre en œuvre dans le délai de 18 mois requis par la charte ;– En tenant compte de l’acte fondamental n°001/CNSP du 24 août 2020 portant dispositions qui « complètent, modifient ou suppléent celle de la constitution du 25 février 1992 » ;
Après une session extraordinaire du bureau exécutif national, sous l’autorité du président du Parti, le Parti pour la Restauration des Valeurs du Mali (PRVM-FASOKO) prend acte de toutes les dispositions prises par le CNSP pour sortir notre pays de la crise profonde dont il est plongé depuis 2012.
Le PRVM-FASOKO, préoccupé par la floraison de textes fondamentaux, la plus part du temps contradictoires qui pourraient nuire gravement à la réussite d’une transition politique apaisée et espérée, du fait des effets néfastes de l’absence de norme supérieure régissant les institutions de l’État dans leur fonctionnement et dans leur organisation, les relations entre l’État et les citoyens ainsi que les relations entre l’État et la communauté internationale ;
Le PRVM-FASOKO soucieux du bon déroulement de la transition politique, s’inquiète des nombreuses contradictions enregistrées dans les communiqués des différents acteurs nationaux qui ont participé auxdites concertations notamment en ce qui concerne le processus de validation des termes de la charte et de celui de la désignation des personnes devant dirigées les organes prévus dans la charte de transition ;
Le PRVM-FASOKO rappelle la nécessité de la poursuite harmonieuse de la collaboration de notre pays avec la CEDEAO ;
Tout en encourageant l’esprit de dialogue, de consensus et d’inclusivité dans la mise en œuvre de la charte de transition, le PRVM-FASOKO invite toutes les parties à privilégier la cause du Mali et celle des braves populations qui continuent de souffrir et de vouloir cependant sortir de ces difficiles situations.
C’est pourquoi le PRVM-FASOKO encourage le CNSP et les acteurs à prendre dans les meilleurs délais toutes les dispositions nécessaires pour la refondation démocratique du Mali. Que Dieu bénisse notre pays, le Mali !!!

Bamako, le 14 septembre 2020
Le Président
Mamadou Oumar Sidibé

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur