Le président Keïta à l’écoute des Maliens du Niger : TOUR D’HORIZON DES PRÉOCCUPATIONS DU PAYS

Avant de quitter Niamey hier, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a respecté une tradition bien établie en rencontrant la forte communauté malienne du Niger. La rencontre s’est déroulée à l’ambassade du Mali au Niger. Prenant la parole, le président du Conseil de base des Maliens du Niger, Mahamadou Alassane Maïga, a chaleureusement remercié le président Keïta pour l’initiative de cette rencontre. Il s’est dit conscient et reconnaissant de tous les efforts de développement que nos autorités sont en train de déployer. Il  a aussi souhaité que l’entente et le vivre ensemble existent entre tous les enfants du pays.


Mahamadou Alassane Maïga n’a pas manqué de saisir cette opportunité pour soumettre quelques doléances au chef de l’Etat. A ce sujet, il a déploré le fait que l’ambassade du Mali au Niger est la moins dotée des missions diplomatiques de notre pays dans la sous-région. « Notre ambassade manque de tout, tant sur le plan matériel que financier », a-t-il soutenu, ajoutant que la plupart des Maliens du Niger n’ont pas été recensés.
De son côté, l’ambassadeur du Mali au Niger, le général Mahamane Touré,  est revenu sur l’historique de l’implantation de notre représentation diplomatique au Niger. Il a également égrené quelques difficultés : manque de moyens matériels, financiers et de personnel au niveau de l’ambassade, les difficultés de rapatriement des réfugiés maliens du Niger au pays.
Dans son intervention, le président de la République a confié avoir beaucoup d’amitié pour le Niger, un pays avec lequel le Mali a de très bonnes relations. Le président Keïta a également témoigné que les Maliens du Niger sont soucieux de leur pays et de leurs parents.
En outre, Ibrahim Boubacar Keïta est revenu sur la récente visite du Premier ministre Boubou Cissé à Mopti, une région qui s’est mise en ébullition du fait de forces négatives qui veulent empêcher le pays d’avancer.  « Seuls ceux qui ne veulent pas le bonheur du peuple, de nos enfants, de nos femmes, de nos vieux parents souhaitent la guerre. En temps de conflit,  rien de ce qui est utile à l’Homme ne peut prospérer », a-t-il expliqué, ajoutant que le développement n’est pas possible sans la paix.
Prônant le vivre ensemble, la fraternité, le chef de l’Etat a demandé de bannir autour de nous et en notre sein tout ce climat de violence et de reniement des valeurs pour ne considérer que l’essentiel : le Mali. Il a félicité l’équipe nationale junior de basket pour son titre de vice-champion du monde, une première pour le continent africain.
Avant de prendre congé de nos compatriotes du Niger, le président Keïta a promis de se pencher sur leurs doléances.

M. S.

Source: L’Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur