Le Mali sous IBK : l’Etat s’effondre, la nation se délite…la Mafia se réjouit

Le Mali ! Un pays en guerre, une armée sous équipée, des généraux milliardaires. C’est le tableau de tous les ingrédients d’une descente en enfer.


Deux avions « Super Tucano » manquant sur une commande de six avions. Et pourtant l’argent nécessaire à l’acquisition des six avions a été décaissé du trésor public. Deux hélicoptères Puma en état d’épaves achetés au prix d’hélicoptère neuf, n’ont jamais servi.
Un hélicoptère acheté sous le régime ATT, prétendument réparé à 5,8 milliards. En vérité, ce sont six avions et deux hélicoptères qui sont perdus pour l’armée nationale. Les quatre « Super Tucano » réceptionnés ne sont pas opérationnels faute d’équipement approprié pour leur fonctionnalité. Cherchant à occulter ce scandale, le gouvernement fait fuiter l’arrivée de deux hélicoptères russes. L’industrie du mensonge tourne à plein régime, la manipulation de masse aussi. Tous les secteurs sont contrôlés par une clique de prédateurs qui volent tout et qui veulent nous faire peur…


Pendant ce temps, l’insécurité et son corollaire de violences liées aux conflits n’a jamais baissé d’intensité. Selon les organisations humanitaires, le nombre de personnes déplacées fuyant ses violences est estimé à 120 000, alors que plus de 179 000 enfants sont privés de leur droit fondamental à l’éducation parce que 926 écoles sont restées fermées du fait des violences liées à l’insécurité. Dans le Mali en guerre, 3,8 millions de personnes sont touchées par un manque sévère de vivres ou à risque. L’Etat s’effondre, la nation se délite…la Mafia se réjouit.
Alors, chacun aura compris que le Mali a un besoin de président.

Souleymane Koné

Ancien ambassadeur

Suivez-nous sur Facebook sur