Le Mali, « no go zone » pour les Américains

La chaîne de télévision américaine a indiqué mercredi sur son site internet que le Mali faisait partie des États placés au niveau 4 dans le nouveau système de conseils aux voyageurs américains.

C’est à 13 heures 31 à Washington, cinq heures de plus à Bamako, que la nouvelle a été partagée d’abord, ce 10 janvier, sur le compte Twitter de CNN : « Le Département d’État a lancé son nouveau système de conseil aux voyageurs, annoncé le mois dernier, qui classe les pays en quatre niveaux de sécurité. »

« Ne pas voyager » au Mali

Avec 11 autres États dont quatre africains (Libye, Somalie, Soudan, Centrafrique), le Mali est classé au niveau 4. En clair, les autorités américains conseillent formellement à leurs ressortissants à « ne pas voyager » dans ces pays qui sont ainsi perçus comme des « no go zones ».

En fait, rien n’a vraiment changé, selon Michelle Bernier-Toth, sous-secrétaire d’État américaine adjointe aux services aux citoyens d’outre-mer. « Fondamentalement, ce sont des pays vers lesquels, sous le précédent avertissement de voyage, nous recommandions déjà aux gens de ne pas s’y rendre », a-t-elle explé à CNN.

Des groupes terroristes et armés continuent de comploter des enlèvements et des attaques au Mali », selon les États-Unis

Concernant le Mali, les États-Unis justifient leur décision par le fait de l’insécurité qui régnerait dans le pays. Selon le département d’État aux Affaires consulaires, « les crimes violents, tels que les enlèvements et les vols à main armée, sont fréquents dans les régions du nord et du Mali ». Et « des groupes terroristes et armés continuent de comploter des enlèvements et des attaques » à commettre dans le pays.

Sourceessentielmali

Suivez-nous sur Facebook sur