Le maire Salia Diarra du RPM dans le collimateur de la justice

Le maire de la commune rurale de Baguinéda, Salia Diarra sera bientôt dans les mailles de la justice pour : corruption, détournement, construction anarchique de nombreuses habitations illégalement acquises

Après les enquêtes et les auditions du pôle économique, le maire analphabète, Salia Diarra, de la commune rurale de Baguinéda, serait bientôt  devant la justice. Il nous revient de sources crédibles, que Salia est l’auteur de plusieurs constructions de maisons illégalement acquises dans la commune de Baguinéda. Un front aurait même été mis en place contre les mauvaises habitudes et détournement du Maire.

L’homme est mal réputé comme un qui s’enrichit sur le dos des habitants de la commune selon certains habitants de sa population. Dans sa pratique, le maire Salia confond gestion des affaires de la sa comune à son patrimoine. La mairie est différente d’une propriété privée. Pour bien faire ses sales besognes, il dit publiquement qu’il est protégé par la première dame de la république, Mme Keita Aminata Maïga.  Une  grande fausse information de la part de ce maire. Il justifie ses mensonges par son appartenance au RPM, parti au pouvoir dont il a été désigné directeur de campagne dans la commune rurale de Baguinéda et environs. Pour plus des clarifications sur les constructions de nombreux  habitats frauduleusement acquis, nous citons, sa construction dans son quartier natal, Baguinéda-Camp, Baguinéda Village, Baguinéda pied, une belle concession au nom de sa nouvelle femme, entre autres.

Nous préférons ne citer que ceux-ci. Sinon, la liste est très longue.

À suivre !!!!

Hamadi Dicko

Le Denonciateur

Suivez-nous sur Facebook sur