Le chef de file de l’opposition raté l’occasion d’innover

C’était à la faveur du point de presse récemment organisée par le FSD et au cours duquel Soumi avait fait publiquement part de la procédure de haute trahison déclenchée contre le chef de l’Etat et les ministres éventuellement impliqués dans la tonitruante affaire des avions cloués au sol.

 

A occasion, le chef de file de l’opposition n’a point omis d’aborder avec les confrères journalistes ses inquiétudes sur le Centre en dénonçant les séries macabres qu’il impute à l’incompétence des autorités.

Bref, la vieille rengaine ressassée, en dehors du fait que l’opinion a pu se rendre compte que les possibilités de poursuite pour haute trahison peuvent allées au-delà des seuls anciens présidents et peuvent concerner également les présidents en exercice, quitte à ne pas aboutir.

Soumaïla Cissé peut également se réjouir d’avoir innové en invitant l’assistance à observer trois (3) minutes de silence au lieu de la minute habituelle. Du jamais entendu à travers le monde et l’originalité de Soumi a pu faire sourire plus d’un à travers la capitale.

Et pour cause, l’innovation s’est adressée à des concitoyens qui n’ont presque jamais eu la patience d’observer les 60 secondes de silence.

La Rédaction

SourceLe Témoin

Suivez-nous sur Facebook sur