L’ADEMA ET LES LEGISLATIVES EN COMMUNE IV: Les dessous du forfait de Pitchou !

La nouvelle est tombée le samedi 1er Février : Aissata Traoré dite Pitchou, fille de l’ancien Président, Dioncounda Traoré a jeté l’éponge. Une volte-face qui s’expliquerait par une implosion et l’incompatibilité avec le candidat issu du RPM.

Alors que la pré-campagne est lancée pour la course à l’Assemblée nationale, les sections se rencontrent. Des listes aux alliances, rien n’est mis de côté dans l’arène politique à travers le territoire national. Au niveau de la commune 4, le débat a pris une autre tournure. Annoncée comme candidate avant les reports connus de tous, Pitchou a lâché prise : elle est non partante à l’Assemblée. Les raisons demeuraient floues sur ce forfait alors qu’elle faisait office de favorite. Mais les langues ont fini par se délier et deux versions ont pris forme. La toute première serait liée au fait que le jeune Moussa Diarra du RPM ne soit pas retenu par sa section. Un partenaire auquel tenait Pitchou pour réussir le défi. Même si cette version n’est pas totalement vérifiée, la plus propable semble être celle d’une grogne. Des sous sections, non des moindres, dont Sebenikoro voire Djikoroni auraient demandé son retrait pur et simple de la course. Motif : Aissata Traoré de son vrai nom n’est pas militante pleine de la ruche en commune 4. Des menaces de démissions collectives avaient même fusé de toutes part afin d’être dissuasives. Finalement, le Secrétaire Général, AdamaTiemoko Diarra, s’est résolu à abandonner sa protégée. L’ADEMA a donc choisi une autre femme à sa place pour la course au Parlement. Notamment OumouTouré , présidente des femmes de la section 4, à qui , on loue une visibilité lors des activités. La base évoque sa force de mobilisation à travers la commune. Au final, Pitchou aura compris les dures réalités de la politique et ne peut rougir de ce qui s’est passé pour une seule raison : on peut servir où qu’on se trouve !

Idrissa Keïta

Source: Le Point du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur