L’achat d’avions super Tucano : ce que Soumaila Cissé veut que l’Assemblée nationale élucide

“Monsieur le Président,
En ma qualité de Député à l’Assemblée Nationale du Mali, Chef de file de l’Opposition Politique, je vous transmets, en application de l’article 90 du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, la présente demande pour la mise en place par l’institution parlementaire d’une commission spéciale d’enquête en vue de mener des investigations pour éclairer la nation.L’achat d’hélicoptères Puma

 


Un premier hélicoptère PUMA d’occasion, payé à près de 3,5 milliards de FCFA en violation de toutes les règles élémentaires de procédure budgétaire en la matière, est cloué au sol malgré l’achat de pièces de rechange à hauteur de 3 milliards de franc CFA.
Un second hélicoptère PUMA a été acheté à 3,9 milliards de FCFA sur la base d’un document contractuel « illisible ». C’est dire que les termes et conditions de ce contrat sont inconnus. Cet avion aussi est cloué au sol.

En plus des PUMAS, le Mali, en juin 2015, a signé un contrat de 88,7 millions de dollars américains, soit environ 51,682 milliards FCFA (au cours en vigueur en Juin 2015), pour l’acquisition de six (6) avions de guerre « SUPER TUCANO » sur lesquels quatre (4) ont été livrés.
La valeur totale de ces quatre avions (qui inclut aussi des prestations de service) est d’environ 68 millions de dollars.
Au lieu de 51,7 milliards FCFA initialement prévu, le contrat de Juin 2015 a fait l’objet de 53,302 milliards de FCFA d’engagement et de mandatement entre 2015 et 2017 par les services financiers de l’Etat.
Une première tranche de 13,367 milliards a été « liquidée » en 2015.
Une seconde tranche de 18,636 milliards a été payée en 2016. 
La troisième tranche de 21,298 milliards a été liquidée en 2017.
Où sont donc passés les deux autres avions ?
La valeur de ces deux avions non livrés est d’environ 20,7 millions de dollars, soit au cours actuel du dollar 11,2 milliards de FCFA. Que s’est-il passé entre temps? Un mystère que l’Assemblée nationale se doit de dissiper au plus vite”.

Suivez-nous sur Facebook sur