«La problématique de la gouvernance décentralisée n’est pas sans réel défis au Mali », dixit le Ministre Hama Ould Sidi Mohamed

Le centre international de conférence de Bamako CICB a abrité, ce lundi 25 Novembre 2019, l’atelier de partage du rapport d’évaluation sur les pratiques de mobilisation des services techniques déconcentrés par les collectivités territoriales. L’objectif de la rencontre était de partager les conclusions du rapport d’évaluation de l’Equipe Mobile de Renforcement des Communes Urbaines (EMRCU) sur les pratiques de mobilisation  des services techniques déconcentrés (STD) par les communes. En marge de l’activité, le Ministre de l’habitat, de l’urbanisme et logement social, M. Hama Ould Sidi Mohamed, a évoqué quelques problématiques de la décentralisation au Mali.

Dans son discours de bienvenue, le Ministre Hama Ould Sidi Mohamed a tout d’abord salué les participants pour leur présence à l’activité. Pour lui, cet atelier est un  véritable « cadre de concertation et de dialogue entre acteurs du développement urbain et de la décentralisation, mus par les mêmes préoccupations, celles de mettre leurs compétences et leurs expériences au service du développement des villes maliennes pour l’amélioration du cadre de vie des populations ».

 

A en croire le Ministre Hama Ould Sidi Mohamed, le développement des  villes maliennes a toujours été le souci majeur du gouvernement sous l’égide du Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Keita. C’est pourquoi, dira-t-il, le gouvernement, dans le but de promouvoir  un développement harmonieux  des villes du Mali,  avait adopté,  en 2014, la politique nationale de la ville (PONAV), qui constitue, à l’entendre, le cadre de référence pour toutes les initiatives stratégiques dans le domaine du développement urbain. Et d’ajouter aussi qu’en 2016, le Document Cadre de Politique Nationale de Décentralisation (DCPND) a été adopté pour le renforcement de la décentralisation.

«A travers ces politiques, le Gouvernement a institutionnalisé certains outils et approches, notamment la contractualisation sur base de performance et les transferts fiscaux de l’Etat aux collectivités territoriales de façon à promouvoir la participation citoyenne et la recevabilité sociale des organes de gestion desdites collectivités »a lancé M. le Ministre de l’habitat, de l’urbanisme et du logement social. .

Malgré ces avancées manifestes en politique de décentralisation et de transferts de ressources aux communes, le Ministre a relevé des difficultés quant à leurs mises en œuvre. «  La décentralisation en tant que processus politique complexe et parfois conflictuel, requiert le leadership et l’engagement ferme de l’Etat dans le transfert effectif des compétences et des ressources vers les collectivités territoriales » a-t-il martelé. Avant d’ajouter : « la problématique de la gouvernance décentralisée dans l’optique de la maitrise d’ouvrage communale n’est pas sans réels défis dans le contexte du Mali, marqué par une faiblesse en ressources propres des collectivités et les limites d’un Etat face aux besoins de plus en plus croissants des populations ».

Face à ces défis combien nombreux, le Ministre Hama Ould Sidi Mohamed a invité l’ensemble des acteurs (élus locaux, représentants de l’Etat, société civile, secteur privé et citoyens) a plus d’engagement. «  Vous êtes des acteurs clés du processus d’ouverture de la voie du développement équilibré et inclusif dans vos localités respectives » a-t-il lancé.

Boubacar kanouté.

 

Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur