« La Chine forme million d’ingénieurs par an « a dit Moussa Mara lors d’une conférence de presse

Dans le cadre de son séjour en Chine, sur invitation de la Foundation global Leadership, Moussa MARA a participé à Pékin à une réunion exploratoire pour la création du futur fond de soutien au commerce internationale dans le cadre de l’initiative de la ceinture et de la route.

 

La Chine veut changer sa forme de coopération, moins d’aides au développement mais plutôt investir dans le secteur privé en encourageant la  collaboration  entre les  hommes d’affaires chinois et maliens afin de booster   le secteur privé pour un partenariat gagnant-gagnant, c’est ce qui ressort de la restitution du voyage du président du parti Yelema non moins ancien premier ministre Moussa Mara qui  a  séjourné  en Chine du 7 au 14 août dernier sur invitation de la Fondation of Global leadership une organisation privée.

De retour au pays, Moussa Mara a rencontré la presse  ce jeudi 15 août 2019 à son siège à l’ACI 2000 pour faire une restitution de sa visite chinoise. Selon lui, les autorités chinoises veulent faire entrer leur pays dans  une nouvelle phase de croissance et de développement, cette nouvelle vision encourage le partenariat entre  les hommes d’affaires  de nos deux pays, une nouvelle formule de coopération que Monsieur Mara estime avantageuse pour les deux pays avec les opportunités qui s’offrent au Mali.

Invité  en Chine par la Fondation of Global leadership  au même titre que certains  anciens présidents et premiers ministres à cette rencontre d’envergure  dans le but de  mener  des réflexions et soumettre des recommandations  sur les changements  stratégiques  visant à soutenir l’élan de la Chine  à faire entrer son pays dans sa nouvelle phase de croissance avec plus de connectivité avec le reste du monde , et  la reformulation de sa coopération (accroître les échanges et créer les conditions de la prospérité partagées entre les nations ; promotion des services, de l’ économie de la technologie, des valeurs de responsabilité sociale et culturelle, et celle de l’environnement, Monsieur Mara conserve un satisfecit de son séjour qui pour lui peut être fructueux pour le Mali.

Rappelant brièvement la grande histoire du pays du Soleil levant, forte population qui félicité dans le monde pour avoir connu ces quarante dernières années une croissance économique remarquable avec  son  bond socio-économique en se classant  première grande industrie, deuxième puissance économique, la Chine est selon le conférencier dans la marche d’une nouvelle phase de croissance et de développement.

Et pour cela depuis quelques années,  les autorités chinoises ont engagé d’importants chantiers visant à améliorer durablement la situation économique et sociale de leur pays. Parmi ces grands chantiers, il est cité ‘la Ceinture et de la Route qui serait destiné à ouvrir et à multiplier les voies de communication entre la Chine et le reste du Monde, plus de 129 pays concernés dont le Mali qui a signé la convention d’adhésion le 25 juillet dernier.

La finalité de cette initiative devrait rendre les produits accessibles et à moindre coût de part et d’autre du Monde selon les explications de Monsieur Mara. Outre cette opportunité,  la nouvelle stratégie chinoise voudrait davantage responsabiliser les hommes d’affaires chinois et les inciter à pousser leurs initiatives à l’extérieur de la Chine donc à collaborer  avec les locaux pour les réalisations des projets identifiés par ces derniers.

En somme la visite de l’ancien premier ministre a été riche dans le sens qu’en plus d’avoir puisé dans  l’expérience chinoise et rapporter leur vision, Monsieur Mara affirme avoir eu à ‘vendre’ l’image du Mali  et ses potentialités lors des ateliers,  et porté des projets de l’API etc.

Pour terminer, il dira que la Chine forme 1 million d’ingénieurs par an.

La Chine porte le Mali en estime et est désireuse de cheminer avec lui dans une nouvelle forme de  partenariat qui sera  gagnant-gagnant.

Gaoussou Kanté

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook sur