Koulikoro : le député Issaka Sidibé du RPM et le maire Eli Diarra de l’URD dans la bataille sur une liste commune

Ces deux personnalités de Koulikoro, désormais investies par leur parti respectif, vont bientôt sceller un accord pour aller sur une liste commune dans le cadre des élections législatives qui auront lieu le 29 mars prochain.

 

Si le maire de Koulikoro, Eli Diarra a été investi, le samedi dernier, candidat de l’URD aux législatives susmentionnées, son prochain et très probable colistier, Issaka Sidibé du RPM, l’a été il y a de cela près d’une dizaine de jours. En effet, depuis un certain temps, la rumeur courait sur l’éventualité d’une liste commune RPM-URD dans le but de remporter les deux postes de député dans le cercle de Koulikoro. Si l’honorable Issaka Sidibé est engagé dans cette bataille pour pouvoir revenir à l’Hémicycle où il occupe actuellement le perchoir, il s’agira pour le maire Eli Diarra de tenter d’y faire son entrée.

Appartenant aux deux principales formations de la majorité et de l’opposition, ces deux personnalités ont désormais toute leur chance pour remporter lesdites élections dans cette commune où l’une et l’autre contribuent énormément dans le cadre de son développement socio-économique.

L’honorable Issaka Sidibé possède à son actif nombre de réalisations telles la construction d’écoles communautaires, de forages, de mosquées dans l’ensemble du cercle. S’y ajoute qu’il fait constamment parler son cœur en offrant des dons aux populations à l’occasion notamment du mois sacré de ramadan. A travers un appui de sa part, des femmes de Koulikoro sont présentement en formation sur les techniques de transformation alimentaire. Cela dans le but de lutter contre la pauvreté et assurer l’autonomisation des femmes.

Quant à Eli Diarra, élu maire en 2016, il a imprimé une nouvelle dynamique aux actions de la mairie. C’est, en effet, avec son arrivée à la tête de la municipalité que la ville de Koulikoro a acquis ses premiers feux de signalisation. Ce qui n’est pas rien dans cette ville où se produisaient des accidents de circulation les plus incroyables mais aussi les plus meurtriers.

Eli Diarra a aussi su créer un cadre de partenariat avec le contingent espagnol de l’EUTM qui a permis à sa commune de bénéficier du financement de beaucoup d’infrastructures.

Comme tout observateur pourrait aisément l’attester, le député et le maire ont été plusieurs fois vus ensemble procéder à l’inauguration d’infrastructures construites par la mairie telles le Centre d’état civil de Koulikoro et la nouvelle salle de gymnastique du Plateau 2.

Rappelons également qu’Eli Diarra, opérateur économique et promoteur de nombre d’entreprises employant des centaines de personnes, est très actif au sein du mouvement associatif auprès duquel il jouit d’une grande renommée. Il est vice-président du Nianan (l’équipe de foot) de Koulikoro.

C’est dire que l’un comme l’autre pourrait se targuer d’un bilan aux yeux des populations au moment où ils iront à leur rencontre. Mais, comme toute élection, la partie n’est jamais gagnée d’avance. Même s’agissant d’une liste supposée imbattable.

Mamadou FOFANA

Source : l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur