Interview à bâton rompu: «Karim Keita sera le Président en 2023 sauf si Soumeylou Boubèye Maiga décide autrement », l’écrivain Doumbi Fakoly

Il n’est plus à présenter. L’écrivain panafricaniste malien Doumbi Fakoly, un Homme du franc-parler, vous livre dans l’entretien qui suit ses points de vue sur les Dirigeants africains en général et ceux du Mali  en particulier. C’est au sujet de sa toute nouvelle publication qu’il nomma : ‘’Quelques grands traitres de Kamita (Afrique) dite francophone’’ et ‘’Comment sauver Kamita de ses traitres ? ’’. Il y cite une bonne  douzaine de Maliens, dont Amadou Toumani Touré et Ibrahim Boubacar Kéïta.

Bref lisez l’entretien que le récipiendaire de plusieurs distinctions internationales, l’auteur d’une quarantaine d’œuvres, l’écrivain Doumbi Fakoly a accordé à votre Quotidien préféré, le weekend dernier.

Le COMBAT : Vous venez de faire une publication conjointe sous les titres ‘’Quelques grands traitres de Kamita (Afrique) dite francophone’’ et ‘’Comment sauver Kamita de ses traitres ?’’. Deux livres pleins de révélations qui exposent certainement les sources du retard de la vieille Afrique. Pourquoi ce titre ?

Ils sont nombreux et on peut en recenser beaucoup. J’ai juste recensé quelques-uns. Ceux dont je pense que leur trahison est insupportable. Pendant que l’Afrique avait ses destinées entre ses mains, la trahison a commencé avec notamment Akéaton qui a pensé amener le monothéisme qui est devenu une source spirituelle pour d’autres. Il y a un magazine qui a conclu à la suite des enquêtes que Kankou Moussa est l’Homme le plus riche du monde.

Je profite l’occasion pour démentir ça. Kankou Moussa ne pouvait pas être l’Homme le plus riche du monde parce qu’à l’époque la richesse individuelle n’existait pas. C’est le trésor de l’empire qu’il a utilisé pour faire son voyage historique à la Mecque. Donc,  il a pris ce qu’il ne lui appartenait pas. C’est pourquoi il a subi des sanctions à son retour .Il a été totalement écarté de la gestion du pouvoir.

C’est ce que les maitres de la parole ne disent pas. Il y a plusieurs d’autres cités dans le livre dont le du Guyanais Félix Eboué et le Sénégalais Blaise Diagne qui ont livré l’Afrique à la France durant les deux guerres mondiales .Ils ont volontairement donné à la France des contingents formés des adolescents africains avec des promesses bidon et qui ont été ensuite transformés en chair à canon.

Il y a aussi les grands traitres des Indépendances fictives notamment les Ivoiriens Félix Houphouët Boigny, Alassane Dramane Ouattara, les Maliens Amadou Toumani Touré et Ibrahim Boubacar Kéïta. Au Mali, ATT a fait son temps en train de tromper le Peuple malien avec des armements qu’il empruntait à la Libye lors des défilés .Il a aussi nommé environ 51 Généraux qui ont été incapables de stopper la progression des djihadistes. Et IBK est venu, il a fait pire qu’ATT.

Il n’a pratiquement pas tenu les promesses qu’il avait faites ; c’est-à-dire libérer le Nord et lutter contre la corruption. Sous IBK, le Nord a pratiquement pris son Indépendance .Et la corruption s’aggrave de plus en plus. C’est vrai que le Général Moussa Traoré n’était pas démocrate, mais il a gouverné le Mali avec une main de fer. Personne n’osait attaquer le pays comme on le voit aujourd’hui. Alpha Oumar Konaré a, quant à lui, préparé le terrain de la partition du Mali en brulant plus de 3000 armes à feu.

Vous indexez dans ce livre très critique l’empereur Kankou Moussa qui, pourtant, est comme une idole dans certains milieux religieux .Pensez-vous que les gens ne vont pas penser autrement ?

Si les gens sont raisonnables, si les gens font un peu d’analyse critique ; ils sauront que Kankou Moussa est un traitre .Son prédécesseur Aboubacar II qui a exploré l’Amérique a préféré aller découvrir ses autres frères dans le monde. Il n’est pas parti comme ça car il savait bien ce qui est sur le chemin. Il a consulté les pêcheurs sénégalais par ce que l’empire du Mali s’étendait jusqu’au Sénégal. Donc lui il a décidé d’aller agrandir les frontières du Mali.

Kankou Moussa dès qu’il est venu, d’abord comme intérimaire, a commencé à préparer son pèlerinage à la Mecque. Il a détourné l’argent de l’empire. Les gens de la Cour royale ne lui ont pas d’ailleurs pardonné quand il est revenu. Il a même subi des sanctions qu’aucun Roi n’avait eues auparavant. C’est l’époque de la prestation de serment, on prêtait serment de ne jamais utiliser l’argent du trésor que par besoin de l’empire.

Vous souligner aussi dans la nouvelle publication que la partition du Mali a commencé sous l’ancien Président Amadou Toumani Touré. Alors pourquoi pas le prédécesseur de ce dernier c’est-à-dire Alpha Oumar Konaré ?

Parce que c’est le fait que l’on constate. C’est sous Amadou Toumani Touré que la partition a commencé, mais non sous Alpha Oumar Konaré même s’il y avait des prémices. Sous ATT, il y a eu la partition physique. Il a accepté, étant militaire, que les gens venus d’ailleurs que son homologue nigérien civil a exigé le dépôt des armes, rentrent avec les armes dans le pays en sachant bien qu’ils étaient bien armés que l’armée malienne, en sachant bien que l’Armée malienne ne se tenait plus. Alpha Oumar Konaré a contribué, mais c’est sous ATT qu’on a constaté la partition.

Parmi ces ‘’Quelques grands traitres’’, vous avez d’une manière ou d’une autre épargné Pr. Dioncounda Traoré. Quelle peut être la raison ?

Parce que Dioncounda n’était qu’un passager. Il n’a pas eu le temps de faire quoi que ce soit. Toutes ses actions sont celles qui étaient inscrites par les francs-maçons. Voilà pourquoi, il a été soutenu par ses frères de la CEDEAO et de l’Union Africaine pour qu’il prépare le terrain pour IBK. Il a cas même trompé les gens en appelant la France au secours alors que c’était un coup préparé pour que la France et la Communauté internationale s’installent au Mali. C’est grave, mais c’est minime  face à ce qu’ATT et IBK ont fait.

Et il vient d’être nommé Haut Représentant du Président de la République pour le Centre ?

Il ne peut rien faire. Il a été nommé pour la forme, pour qu’il ait un rôle parce qu’il s’ennuie, il est à la maison. Qu’est ce qu’il va faire ? La seule solution c’est d’armer les militaires afin qu’ils répondent avec les armes. Accepter de résoudre la crise du Centre ça veut dire qu’il y a une crise au Centre, ça veut dire qu’il y a des volontés séparatistes. Dialoguer avec des gens qui ont une volonté séparatiste c’est accepter à terme que la séparation existe. Aussi bien le Nord va échapper au contrôle du Mali, aussi bien une partie du Centre va échapper au contrôle du pays. L’État doit passer par des réponses militaires.

Dans les premières pages du livre, vous annoncez que vous dédiez cette parution à la jeunesse kamite (africaine). Pourquoi ce choix ?

Parce que seule la jeunesse peut régler cette affaire .Toutes les Générations précédentes, tous les Hommes politiques actuels sont disqualifiés. Et chacun de nous sait bien qu’il n’y a même pas d’opposition au Mali. Ce sont tous des francs-maçons déguisés qui attendent leur tour pour venir au pouvoir et faire ce qui est dicté de l’extérieur comme ce qu’Ibrahim Boubacar Kéïta fait.

IBK n’est pas là pour le Mali sinon il n’allait pas être indifférent de ce qui arrive au Mali, les tueries et les massacres continuent. Et il ne prend pas des dispositions militaires pour donner les moyens à son armée. Il est en train de casser le tissu social, de dresser les Peulhs contre les Dogons, les Dozos contre les Peulhs. IBK c’est le pire Président que le Mali ait jamais eu.

Et son projet relatif à la programmation militaire qui octroie plus d’un millier de milliards à l’Armée malienne. Cela n’est pas considérable ?

Un de mes frères écrivains a dit qu’un menteur qui sait qu’il ment et qui ment cas même est un crétois. On est en période de guerre, c’est tout de suite qu’on doit préparer la riposte. Mais il n’a qu’à s’adresser aux Soviétiques, à la Russie ou à la Chine .Il va avoir tout de suite des armes qui nous permettront de stopper l’ennemi. Pourquoi, il fait une programmation ?

Des gens qui vont encore être formés par l’Armée française, qui  vont être des francs-maçons qui seront là pour protéger IBK et céder le Mali à la France et à l’Occident. IBK est là pour servir la France. IBK est un serviteur de la grande loge de la France. Les francs-maçons sont derrière les massacres qui ont eu lieu. Chacun sait ce que les francs-maçons font en sacrifice, ils ont besoin de sang. Des massacres, des choses abominables qu’aucun Malien n’oserait faire. On sait que ce sont des mercenaires qui viennent de l’étranger.

Un appel au retour à l’africanité ?

Que les gens sachent qu’il n’y a qu’une seule voie c’est la renaissance. Que la jeunesse africaine comprenne qu’elle ne peut rien faire sans ses ancêtres. Les ancêtres sont prêts à aider la jeunesse africaine, mais nos ancêtres ont besoin que la jeunesse se retourne vers eux ; or, la jeunesse africaine d’aujourd’hui préfère d’autres ancêtres. Il faut que la jeunesse africaine comprenne que l’insurrection populaire, le soulèvement ne mènent à rien. Et on n’a personne pour acheter les armes. Et même si on achète des armes, l’Armée qui est truffée de francs-maçons va les massacrer jusqu’à ce que les maitres, ces donneurs d’ordre étrangers lui disent de changer maintenant le protégé .Et ils vont mettre quelqu’un qui sera plus pire.

S’agissant maintenant de la situation du pays, le départ forcé  de l’ancien PM Soumeylou Boubèye Maïga s’est soldé par la signature d’un accord politique qui, à son tour, a engendré un Gouvernement dit de mission .Quelle est votre observation de l’équipe ?

Aussi longtemps qu’IBK sera là pour choisir ses pions  avec l’accord de la France, aucun gouvernement ne sortira le Mali de cette situation. La preuve ? Ils sont là et les massacres continuent. C’est fait juste pour que chacun puisse bouffer.

Koulouba entend cette année encore réviser la Constitution du 25 février 1992. L’objectif sera atteint ?

IBK a fait prolonger le mandat de l’Assemblée Nationale pour que les Députés l’aident à le faire passer. Ce qui est plus grave c’est qu’ils vont réviser la Constitution pour l’adapter à l’Accord d’Alger. Sans la révision de la Constitution, l’Accord d’Alger ne peut être effectif dans l’application. C’est ce qu’ils veulent : adapter la Constitution à l’Accord.

Un fait jamais vu dans le monde ! Cet Accord doit être rejeté par ce que ce n’est pas bien pour le Mali. Il ne faut pas penser que cet Accord est une solution pour le Mali. Mais les Dirigeants l’acceptent sous la pression de l’étranger. Donc, ils sont prêts à réviser la Constitution pour pouvoir le mettre en application. Si IBK trouve que cet Accord est la seule voie de sortie de crise, ça veut dire qu’il est prêt à la partition du Mali.

Et tout le monde sait qu’IBK va à la partition du Mali s’il ne fait rien pour stopper l’insécurité, si jusqu’à présent il n’ose même pas aller à Kidal sans l’autorisation de l’Armée française. C’est très difficile de mettre son fils à la Présidence comme il devient de plus en plus contesté, mais IBK ne partira pas sans laisser derrière lui quelqu’un qui va assurer sa protection et c’est son fils. Il va tout faire pour que son fils le succède.

Donc, Karim Kéïta sera candidat en 2023 ?
Karim  Kéïta sera le Président en 2023 sauf si Soumeylou Boubèye Maïga décide autrement.  C’est le seul qui peut en décider autrement parce qu’il peut faire tout avec son réseau.

Les tons montent contre l’ex-métropole. La jeunesse de Mopti a manifesté le jeudi dernier pour exiger le départ de la France. Vous soutenez cette posture ?

Absolument. La France ne respecte pas l’Accord de défense signé entre elle et le Mali. L’insécurité est aussi du fait de la France. La MINUSMA est là, SERVAL est là aussi, mais qu’est-ce qu’ils font pour empêcher l’aggravation de l’insécurité . La jeunesse mopticienne a compris. La France ne peut absolument porter aucune solution. Les forces onusiennes n’ont jamais apporté la paix dans un pays où elles se sont établies. La situation a toujours empiré. Partout où elles sont allées, la situation s’est aggravée.

Et le Mali est un exemple de cela .Ils sont là pour leurs propres intérêts. Pour le pays, ce n’est pas leur problème. La jeunesse mopticienne a raison. C’est tout le Mali qui doit réclamer le départ de la France. Tout le monde sait que la MINUSMA est complice de ce qui se passe. Tiébilé Dramé qui semblait un grand opposant et qui soutient aujourd’hui le prolongement du mandat de la MINUSMA le sait. La MINUSMA est complice. Des terroristes peuvent venir agresser une Région et repartir la MINUSMA ne régit pas. De quoi ça sert ?

Vu les longues années de fragilisation que notre Armée nationale a été victime, pourrait-elle relever le défi sans ces ‘’alliés’’ de l’extérieur ?

Ce n’est pas parce qu’on n’est pas armé ou on n’est pas suffisamment forte qu’il faut accepter l’implantation d’armées étrangères dont on sait très bien non nécessaires. Il faut laisser notre armée prendre ses responsabilités. Il faut chasser la France et tous les groupements militaires étrangers et laisser notre armée régler le problème. Ils peuvent. La solution n’est pas de s’acoquiner avec des ennemis par ce que la France est un ennemi sous prétexte que notre armée est faible. Mais si nous contenions, jamais nous ne pourrons sortir de cela.

Le 15 juin dernier, une rencontre entre les argentiers de la CEDEAO a maintenu l’objectif 2020 pour la création d’une monnaie unique .Est-ce la fin de la dépendance monétaire de la zone ?

Ce ne sont que des francs-maçons, on ne peut rien attendre d’eux. Ils ont construit l’Organisation de l’Union

Africaine qui a fait avoir beaucoup d’espoir à la jeunesse africaine. Mais, plusieurs dizaines d’années après, ils ont vu et ça n’a rien donné. Ils l’ont remplacé avec l’Union Africaine qui, depuis sa création, n’a posé aucun acte concret. On a des Économistes qui connaissent la solution. En quelques mois on peut la créer si on veut. Arrivée en 2020, ils vont dire qu’ils ne sont pas prêts. Il ont toujours déçu la jeunesse africaine et ils vont encore décevoir la jeunesse africaine.

Ce n’est pas par ce que je suis pessimiste, mais c’est la vérité. Au cas où ça aura lieu, la France fera une solution pour avoir le contrôle sur la monnaie ; or, pour être indépendant, il faut posséder sa politique monétaire, tracer son Budget comme on le veut, financer les postes prioritaires, mais pas de se contenter des postes qu’on nous offre .La France se souvient de ce qui s’est passé avec le Portugal .Une fois qu’elle accepte comme ça que les Africains laissent le franc CFA c’est fini pour elle ; elle devient un pays sous-développé et voilà pourquoi elle se battra pour échoir le programme.

Votre dernier mot …

Il faut que de véritables ‘’Patriotes’’ arrivent au pouvoir. Et que ceux-ci acceptent de prendre les risques avec le soutien du peuple. Aucune puissance étrangère ne résoudra ce problème. Si IBK était assez courageux et s’il sort de la pression de la France, il sera avec le peuple. Mais il n’est pas aussi courageux.

Recueillis par Seydou Konaté

Source : Le Combat

Suivez-nous sur Facebook sur