IBK SUR LA LEGALISATION PAR ACTE DU MARIAGE ENTRE MUSULMANS AU NIVEAU DES MOSQUÉES: «D’ici la fête de l’Aïd El Fitr, le décret sera pris en Conseil des Ministres»

Suite à la doléance des Responsables de la Ligue des Imams du Mali (LIMAMA), le Chef de l’Etat a promis qu’il sera promulgué le Décret sur la légalisation d’Acte du mariage au niveau de la mosquée entre musulmans. «D’ici à la fête de l’Aïd El Fitr, le Décret sera pris en Conseil des Ministres », a déclaré le Président IBK.

 Le Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, a reçu en audience, le samedi 9 juin 2018, à la Résidence des Hôtes du Mali, une forte Délégation de la Ligue Malienne des Érudits pour la Solidarité Islamique, conduite par son Président, El Hadj Mamadou Fodé Cissé. C’était en présence du Ministre Thièrno Hass Diallo des Affaires Religieuses et du Culte ; du Ministre Secrétaire Général de la Présidence, Moustapha Ben Barka ;  du Ministre Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et du Chargé des Missions et aux Questions sociales et humanitaires du Chef de l’Etat.

Au cours de la rencontre, il a surtout été question de ‘’paix, de réconciliation nationale, de sécurité, de quiétude des paisibles citoyens, d’élection présidentielle du 29 juillet 2018, du foncier, de dégradation des mœurs et également de valorisation du Statut des Imams des mosquées’’.

Entre autres doléances soumises au Chef de l’Etat par ses hôtes religieux, il y a  la valorisation du Statut des Imams, à l’instar de ce qui a été fait aux Chefs coutumiers avec ‘’les insignes officiels d’identification’’, dont une démarche analogue sera adoptée pour les Imams des mosquées, et le Décret sur la légalisation par un acte au niveau de la mosquée du mariage entre musulmans.

 Le Chef de l’Etat a déclaré avoir pris bonnes notes de leurs préoccupations et de leurs doléances. «D’ici la fête de l’Aïd El Fitr, le Décret sera pris en Conseil des Ministres », a-t-il solennellement promis  le Président IBK.

 «Nous sommes très heureux d’être reçus par le Chef de l’Etat en ce mois béni de Ramadan. Nous avons rencontré une personnalité humble, compréhensive, respectueuse de son prochain et vrai patriote. Nous sommes convaincus qu’il a été réceptif à nos préoccupations et doléances. Nous avons parlé avec lui de pardon, entre Maliens, de pardon du Chef de l’Etat, car nous sommes des frères entre nous », a déclaré l’Imam Cheick Tidjane Haïdara, porte-parole de LIMAMA.

Des bénédictions pour la paix, la réconciliation nationale, l’entente entre tous les enfants du Mali, une bonne pluviométrie bien répartie dans le temps et dans l’espace pour de bonnes récoltes et des élections apaisées ont sanctionnées la rencontre.

Il faut rappeler que LIMAMA, créée en février 1991, intervient dans le cadre du renforcement des capacités des Imams et également dans celui de la restauration de la cohésion sociale par la médiation.

Cyril ADOHOUN 

Icimali

Suivez-nous sur Facebook sur