IBK : « le pape François m’a dit qu’il croit être d’origine malinké parce qu’il adore le riz à la sauce tigadeguè »

Qu’est-ce qu’IBK a mangé, vu ou entendu à Rome et au Vatican où il a été reçu, respectivement, par son homologue italien et le pape François, avec lequel d’ailleurs il aurait partagé, dans le confessionnal, un plat de riz à la sauce « tigadégué ».
Telles sont, entre autres, les questions auxquelles le président de la Rue publique a répondu. C’est dans cette interviou qu’il nous a accordée, vendredi dernier, aux environs de 4 heures du matin, à sa résidence privée de Sébénikoro. Interviou.

Mr le président, tous les Maliens connaissent votre faible pour le riz à la sauce pâte d’arachide, plus connue sous le nom de « tigadégué » en bambara. Ma question est simple, voire simpliste : qu’avez-vous mangé à Rome, capitale mondiale du Macaroni ?

Le Mollah, tu es sûr que tu vas bien ? Qu’est-ce que ma « Bouramosso » a bien pu te donner à bouffer ce soir pour que tu me poses une question pareille ?
Qu’est-ce que j’ai bouffé à Rome ? Eh bien, je vais te surprendre. Durant tout mon séjour à Rome comme au Vatican, j’ai bouffé du riz à la sauce « tigadégué », comme tout bon Malinké qui se respecte.
D’ailleurs, j’ai même eu le plaisir de partager avec le Pape François, un plat de riz à la sauce pâte d’arachide et du « Tiékouroulé », la silure courbée et séchée.
Le pape a raclé le fond de son assiette, en m’avouant, dans le confessionnal du Saint –Siège qu’il croit avoir des origines Malinké. Parce qu’il ne comprend pas comment il a l’envie de bouffer du « tigadégué », matin, midi et soir. Sans se lasser.

Qu’avez-vous vu à Rome ?

J’ai vu le président italien, Sergio Mattarella, en train de bouffer du « Tô » à la sauce gombo.

Qu’a-t-il bu ?

Il n’a bu ni du vin, ni du jus de tomate ; mais du jus de bissap à la menthe.

Et au Vatican ?

J’ai vu le Pape François bénir un verre de Kinkéliba, avant de le boire. Goulument. Selon lui, c’est une boisson bénie par Dieu.

Selon nos sources, proches du Vatican, le Pape François aurait jeté un coup d’œil à sa boule de cristal, et vous aurait annoncé trois bonnes nouvelles dans votre vie politique. Lesquelles ?

Qui vous a dit cela ?

Mr le président, les murs du confessionnal ont des oreilles, même au Vatican. Alors ?

Alors quoi ?

Alors, quelle est la première annonce que le Pape vous a faite ?

Il m’a dit que je suis sur la bonne trajectoire pour bénéficier d’un 3e, voire d’un 4e mandat. Selon lui, à l’allure où vont les choses, mes opposants perdront, les uns après les autres, leur capital sympathie au sein de l’opinion publique nationale et internationale.

Et la deuxième annonce que le Pape François vous a faite ?

Il m’a dit que Soumaïla Cissé ne constituera plus un obstacle pour mon 3e ou mon 4e mandat. Après le retour de l’armée à Kidal et dans le septentrion malien, le retour de la sécurité au Nord et au Centre du pays, je serai bientôt considéré comme un Messie. Car, les Maliens me considéreront comme celui qui a tenu sa promesse : le retour de Kidal dans le giron du Mali. Du coup, les Maliens me plébisciteront pour un 3e ou un 4e mandat. Vous connaissez le dicton : on ne change pas une équipe qui gagne.

Et la dernière annonce ?

Le Pape François m’a annoncé que Dieu, autrement dit, Allah Soubhana Watallah a entendu ma prière : zigouiller tous les petits « n’imprudents », c’est à dire tous mes adversaires politiques qui tentent d’empêcher que mon destin présidentiel s’accomplisse pour des années et des années encore.

Que font vos adversaires politiques pour empêcher votre destin présidentiel de s’accomplir ?

Ils passent le plus clair de leur temps à sacrifier des œufs de lapin sur des termitières. Ou à verser du lait de moustique dans le fleuve Niger.

Croyez-vous, vraiment, en ces choses-là ?

Pourquoi pas ? Surtout, quand ces révélations m’ont été faites par le Pape François en personne, un homme de Dieu, connecté 24 heures sur 24 avec Allah Soubhana Watallah. Il n’est pas n’importe qui, il sait de quoi il parle.

Donc, selon les révélations que le Pape François vous a faites, vous pourriez bénéficier d’un 3e, voire d’un 4e mandat.

C’est bien cela !

Et Soumaïla Cissé, votre challenger de 2013 et de 2018 dans tout ça ?

Son parti, l’URD, volera en éclats. Et, lui-même, ne serait plus qu’un citoyen anonyme parmi tant d’autres. Voici comment les choses vont se passer dans les 10 ou 15 années à venir.
Mon « Dôgô » peut, toujours, continuer à sacrifier des œufs de lapin sur les termitières situées sur la colline de Badalaboubou, ou verser du lait de moustique dans le fleuve Niger, il ne pourra empêcher mon destin présidentiel de s’accomplir.
Propos recueillis par Le Mollah Omar

Source: Journal Canard Déchainé-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur