GROGNE DES DÉPUTÉS : RENCONTRE IMMINENTE ENTRE ÉLUS NATIONAUX ET LE CNSP

Décidés à se faire entendre, les députés « sortants » ont multiplié les sorties. Afin d’aller dans le concret de leur action, il a été décidé de rencontrer la junte de Kati pour un grand oral au nom de la réhabilitation recherchée de la législature. Depuis peu, les locataires du palais de Bagadadji sont dans l’arène. Prenant acte de la démission du Président Ibrahim Boubacar Kéita, ils refusent la dissolution de l’Assemblée Nationale pour vices de forme. Mieux, les élus nationaux estiment que la Constituante en vue n’est pas à même de légiférer.

 

En début de semaine, ils avaient organisé une Conférence de presse où la divergence avec la junte a été affichée. Les élus de la 6ème législature n’ont pas manqué de brandir la menace judiciaire : porter l’affaire devant les tribunaux nationaux et même auprès de ceux de la sous-région. On pourrait donc assister à une saga si chacun campe sur sa position ! En attendant, nos élus destitués par Ibrahim Boubacar Kéita quand il était aux mains des militaires de Kati, se sont croisés dans un hôtel prisé de la capitale en milieu de semaine. Durant plus de 3 heures, ils ont décidé de revoir leur approche.

Tout d’abord une délégation a été constituée pour rencontrer le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP). Elle aura pour but de porter la voix des élus nationaux qui comptent convaincre les nouveaux « rois » du pays. Il faut savoir qu’avec la Constitution qui n’est pas suspendue, théoriquement l’Assemblée Nationale continue de fonctionner. Les regards des élus dont la Législature fut au cœur de la grogne sociale sont portés sur les conclusions de cette rencontre : il s’agit donc d’un tournant décisif ! C’est donc à (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2020

BAMOÏSA

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook sur