Gouvernance et diplomatie : Tiébilé Dramé engrange des succès

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale arrive, avec tact et lobbying, à soigner l’image du Mali bien écornée depuis le début de la crise politico-sécuritaire de 2012-2013.

 

Même s’il a donné l’impression d’avoir trahi ses amis de l’opposition en se ralliant à la mouvance au pouvoir, après l’avoir longtemps voué aux gémonies, le ministre Tiébilé Dramé semble engranger des succès à la tête de la diplomatie malienne.

Entré au gouvernement, en avril 2019, sur la base de l’Accord politique de gouvernance, l’ex-opposant Tiébilé Dramé semble réussir le pari de redynamisation de la diplomatie malienne.

Par ses récentes tractations permettant d’obtenir la libération de prison, en France, de l’artiste Rokia Traoré, le ministre des Affaires étrangères, Tiébilé Dramé a gagné des points précieux sur son engagement en faveur du Mali.

Tiébilé Dramé a, également, tapé récemment toutes les portes en France pour rétablir à un niveau souhaitable les relations entre Bamako et Paris. Ce, après les prises de positions critiques de l’ambassadeur du Mali en France, Toumani Djimé Diallo, qui s’en est vertement pris aux « dérives » de la présence de la force Barkhane dans son pays et, en particulier à Bamako. Le chef de la diplomatie malienne est donc à pied d’œuvre pour donner un nouveau souffle à la diplomatie malienne dans tous les secteurs.

Ainsi, tant au plan de la coopération entre le Mali et les autres pays que sur le terrain du processus de paix. C’est ainsi que le Mali a su rétabli sa visibilité et sa présence auprès de ses partenaires de mise en œuvre de l’Accord pour la paix issu du processus d’Alger. Tiébilé Dramé a su imposé respect et considération à l’endroit du Mali par les parties signataires de l’Accord. Il n’a pas manqué à remonter les bretelles à certains acteurs internationaux. Ce fut le cas de Patrick Sivillon déclaré persona non grata suite à certaines prises de positions.

Kassoum TOGO

Source: Mali-Horizon

Suivez-nous sur Facebook sur