Fraude électorale à Mopti : Un enseignant et un préfet pris la main dans le sac

S’il n’ya pas une prise de conscience générale la démocratie malienne risque de connaitre des jours sombres. La raison le comportement de certains  citoyens qui usent de tous les manèges pour se faire une place au soleil. La fraude à ciel ouvert  qui a émaillé les élections législatives à Mopti le dimanche 29 mars 2020 a été orchestrée par  un enseignant, le préfet  de Mopti  en complicité  avec des leaders de la coalition ADEMA, URD et RPM. Pour qu’ils fassent le sale boulot, 36 millions de FCFA ont mis dans la cagnotte.

 

En effet sur dénonciation de personnes de bonne volonté, la police renforcée par l’armée effectue une descente au niveau du domicile de Mr Landoure enseignant à Mopti. Ils n’en croyaient  pas  à leurs yeux quand, ils découvrent des urnes bourrées de bulletins de vote.

Sachant bien qu’il a été démasqué le  sieur Landoure tente de prendre la poudre d’escampette sur une moto Djakarta, il est vite rattrapé par les forces de l’ordre qui ont eu recours à leur véhicule land cruiser tout terrain pour le forcer à mettre pied à terre. IL échappe de justesse à un lynchage. IL est embarqué sur le véhicule  de la police et conduit au commissariat de police. Il tente de se tirer d’affaire en faisant appel à ses mentors,  mais en vain.   Il a été mis à la disposition du procureur. Au gnouf, il comprendra que l’appât du gain facile ne doit pas être l’apanage d’un enseignant. Son complice le préfet de Mopti aussi risque gros. De sources concordantes c’est bien lui qui aurait fourni à Landoure les urnes et les bulletins de vote.  Des membres de la société civile de Mopti   ont déposé une plainte contre l’administrateur qui comprendra  qu’un commis de l’État doit être un modèle.

Oumou Cisse

Le Triomphe

Suivez-nous sur Facebook sur