Forces armées et de sécurité du Mali : La grande muette, fidèle à son serment

La lutte contre la menace djihadiste n’est pas qu’un simple sujet de conversation à la mode pour les forces armées et de sécurité Malienne, qui semble prendre la pleine mesure des risques terroristes qui planent sur notre pays. Sans faire dans le tintamarre, des mesures appliquées depuis près de quatre ans à travers le pays où le débat sur l’opportunité de s’engager dans la lutte contre cette menace djihadiste fait encore couler beaucoup de salive.ibk ibrahim boubacar keita president malien armee soldat

Depuis près de quatre ans, notre pays est le théâtre d’activités terroristes où les réseaux djihadistes grouillent discrètement et cela a engendré des dysfonctionnements au niveau de nos forces armées et de sécurité en mettant l’unité national et l’intégrité territorial du pays en mal.

En effet, depuis des décennies, les régions du nord du mali ont été instables écologiquement, politiquement et économiquement. Situées à cheval entre le sahel et le Sahara, elles sont devenues un centre d’éclosion de nouvelles formes d’activités terroristes et de trafics illicites de tous ordres.

Fidèle à son serment, la grande muette, avec l’accompagnement des amis du mali, a boudé hors de nos frontières les terroristes.

Au fait de cette question, de sauvegarde de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale, les forces armées et de sécurité du Mali (FAMA) multiplient des patrouilles et des séances de travail pour inventorier, caractériser et définir le niveau de menace potentiel de plusieurs sites susceptibles d’être dans le viseur de personnes mal intentionnées.

C’est ainsi que le mode d’accès au public à certains endroits stratégiques dans le pays a été revu et les mesures de surveillance et de contrôle sont renforcées. Sans citer la plupart de ces endroits par mesure de sécurité, nous pouvons évoquer le cas de Kati où à une certaines heures, les forces armées et de sécurité sont sur pied pour surveiller et de contrôler tous ceux qui entrent et qui sortent.  Les détecteurs d’armes et explosifs jadis discrètement utilisés ont fait leur apparition dans le contrôle des véhicules et des personnes.

Négus Traoré

Source: L’Enquête

Suivez-nous sur Facebook sur