Enquêtes d’opinion «Mali Mètre» • La justice et la police sont les plus corrompues au Mali • 62% contre 37% des Maliens sont insatisfaits des actions du Président Ibrahim Boubacar Kéita

Dans un sondage d’opinion dénommé «Mali-Mètre» de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung 96% des Maliens enquêtés pensent que le niveau de corruption au Mali est élevé et n’épargne aucune couche, ni sexe.

 

De l’autre, contrairement à 37%, 62% des Maliens ne sont pas satisfaits des actions du président de la République dans la gestion du pays. Cet onzième sondage a été présenté, le jeudi 12 mars 2020, par la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) à l’hôtel Radisson Blue de Bamako.

La présentation du sondage présidée par le représentant résidant de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES), Christian KLATT, a enregistré la présence du directeur des programmes de la FES, Abdourhamane DICKO, de l’enquêteur Sidiki GUINDO (GISSE).

En effet, dans son mot introductif, le représentant résidant de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES), Christian KLATT a d’abord expliqué que la onzième enquête s’est déroulée, du 12 au 26 novembre 2019, dans le District de Bamako et l’ensemble des capitales régionales, y compris Kidal, Ménaka et Taoudénit. Selon lui, «Mali-Mètre» est un instrument d’analyse sociopolitique qui a pour but, non seulement, de recueillir les perceptions et les opinions politiques des Maliennes et des Maliens, mais aussi de les porter à la connaissance des décideurs politiques pour une prise en compte. Ce sondage, «interroge les Maliennes et les Maliens sur leurs préoccupations au niveau national et des régions, les défis et priorités pour le Gouvernement, les institutions…

Source Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook sur