ÉLECTIONS LÉGISLATIVES EN COMMUNE IV Moussa Mara trahi par Cheick Modibo Diarra

Àmoins d’une semaine du second tour des élections législatives, le président du Parti YÈLÈMA, Moussa Mara, est au cœur des alliances. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’ira pas avec le Rassemblement pour le Développement du Mali (RpDM) de Cheik Modibo Diarra, leader pour lequel il renonça à la présidentielle de 2018, permettant à ce dernier de finir à la 4ème place. La politique malienne restera comme elle est: illogique et illisible.

 

Alors qu’on le voyait comme un sérieux prétendant à Koulouba 2018, Moussa Mara a pris son monde de court: il a décidé de soutenir Cheik Modibo Diarra. Il avait ailleurs déclaré à cet effet: «En conséquence, suivant en cela les résolutions de notre congrès et soucieux de donner une grande chance à l’avènement du vrai changement au Mali, j’ai l’honneur de vous informer que je retire ma candidature à l’élection présidentielle.

Je m’engage à participer pleinement à l’animation de l’équipe en constitution autour du Dr Diarra pour redresser notre pays et lui donner une nouvelle route vers l’unité, la sécurité, la justice et la prospérité. Mon équipe se mettra entièrement à la disposition de la cause commune et emploiera toute son énergie, son imagination et sa conviction à cela. L’ensemble des dirigeants, cadres, élus, militants du Parti YÈLÈMA également !

J’exhorte toutes les organisations qui me soutiennent, tous les sympathisants, tous les citoyens qui ont animé notre campagne jusque-là à apporter leur soutien à l’équipe constituée autour de l’ancien Premier ministre, Cheick Modibo Diarra. Je demande à l’ensemble des Maliens de se joindre à ce groupe qu’ils ont tant souhaité lors des milliers de rencontres que j’ai eues avec eux ces dernières années. Ensemble nous allons réussir à sortir notre nation du gouffre !».

Un appel entendu par le peuple avec les 236.025 voix obtenues par le candidat du Rassemblement pour le Développement du Mali (RpDM), Cheik Modibo Diarra. Soit 7,39% et un honorable rang de 4ème sur vingt-quatre (24) candidats à l’issue du premier tour de ladite élection présidentielle. Le navigateur interplanétaire réussit un coup de maître puisqu’il s’agissait d’une première participation. (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 15 AVRIL 2020

PAR BAMOISA

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook sur