Élections législatives de mars 2020: La cour Constitutionnelle invalide15 listes sur un total de 560 listes enregistrées

Dans le cadre des élections présidentielles, l’instance suprême chargée du contrôle de la légalité a procédé à la validation et disqualification provisoire des candidatures déposées. 

 

En effet, la présidente de la Cour constitutionnelle du Mali, Madame Manassa Danioko a proclamé, hier mardi, 25 février 2020 à Bamako la liste provisoire des candidatures validées pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale en 2020.

Selon la liste proclamée, sur 147 sièges à pourvoir à l’hémicycle, la Cour constitutionnelle a reçu 560 listes faisant un total de 1447 candidatures. Après analyse des différentes listes, elle a validé 545 listes soient 15 invalidées. Sur les 1447 candidats, 1 021 hommes, dont 426 femmes.

Les candidatures de plusieurs grosses pointures de la classe politique malienne ont été validées. Il s’agit de celles de l’ancien premier ministre, Moussa Mara, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, Aliou Boubacar Diallo, le patron de l’agriculture malienne, l’ex-président de l’APCAM, Bakary Togola, le Secrétaire général du RPM et Ministre de l’Intégration africaine, Gaber Gano, le fiston national   Karim Keïta entre autres.

Liste détaillée du nombre de candidats aux législatives de mars et avril 2020  dans l’ordre décroissant selon les huit régions 

Bamako : 332 candidats dont 228 hommes et 104 femmes pour 14 sièges.

Sikasso: 238 candidats dont 72 femmes et 166 hommes pour 25 sièges.

Ségou: 205 candidats dont 68 femmes, 137 hommes pour 25 sièges.

Mopti: 202 candidats dont 60 femmes, 142 hommes pour 20 sièges.

Koulikoro: 179 candidats dont 58 femmes et 121 hommes pour 23 sièges.

Kayes: 166 candidats dont 47 femmes et 119 hommes pour 21 sièges.

Tombouctou: 58 candidats pour 7 sièges.

Gao : 53 Candidats 8 sièges.

Kidal : 14 candidats pour 4 sièges.

LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook sur