Election présidentielle : Le CDR livre son manifeste à tous les candidats sauf “BOUA”

Le Collectif pour la Défense de la République (CDR), à travers son porte-parole Mohamed Youssouf Bathily dit Rasbath, était face à la presse ce lundi 21 mai à la maison de la presse. Pour informer l’opinion nationale et internationale de la disponibilité de son offre politique, le Manifeste pour le Renforcement de notre Démocratie, à tous les candidats et partis politique sauf le Président sortant.

A quelques encablures des élections générales de juillet prochain, le CDR vient de publier son offre politique comme il l’avait prévue il y a quelques mois. Cette offre politique intitulée “Manifeste pour le Renforcement de notre Démocratie” est composée de 20 pages et renferme le mode de gouvernance voulu par tous les militants du CDR.

Séquencé en 8 points : la crise politique et institutionnelle, le secteur de la justice, le secteur éducatif et universitaire, le secteur de la santé et de la protection sociale, le secteur du développement rural et des questions foncières, le secteur de la sécurité et des forces de défense de l’intégrité du territoire national, le secteur de l’économie et de la création d’emplois, les questions des maliens de l’extérieur, la diaspora et l’émigration.

Ce document constituerait le guide pour le candidat qui aura accepté les conditions du CDR. Car une commission de négociation est déjà mise en place pour négocier avec tous les candidats (actuellement le manifeste est envoyé à 25 partis politiques et candidats) qui adhèrent aux principes du CDR. En contrepartie, le candidat retenu suite aux négociations bénéficiera de l’électorat du CDR.

Aussi, cette offre politique du CDR tient sa particularité à la démarche toute particulière qui conduisit à son élaboration. Ainsi, en janvier dernier, le directoire du CDR a demandé à toutes les sections de recenser tous les problèmes auxquels elles font face sous forme de document. Ainsi fait, les 400 comités du CDR se sont réunis les 24 et 25 mai au carrefour des jeunes (Bamako) pour se concerter. C’est à l’issue de cette concertation populaire que nait le Manifeste pour le Renforcement de notre Démocratie.

Innovant, ce manifeste se veut révolutionnaire. C’est pourquoi, ses tenants l’ont ouvert à l’adhésion de tout candidat et parti politique (y compris le RPM) sauf le Président de la République sortant IBK. Parce qu’ils jugent que ce dernier a échoué dans son quinquennat sur tous les plans. De plus c’est le CDR qui est à l’origine du slogan “ BOUA KA BLA ” qui fait aujourd’hui le tour du Mali et le tour de la toile. Donc, ce manifeste serait une manière de concrétiser ce slogan.

Yacouba TRAORE

Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook sur