DNI : L’opposition sur le point de prendre le train en marche

Les phases communales, locales et régionales s’étant déroulées, le Dialogue national inclusif (DNI) amorce sa phase nationale, cruciale. Et la question qui taraude les esprits est celle-ci : les partis politiques de l’opposition viendront-ils aux assises prévues pour 10 jours à partir du 14 décembre 2019 après avoir boudé les phases antécédentes ?

N’ayant pris part ni aux assises communales, ni locales, ni régionales du DNI, l’on espère qu’avec les démarches et les tractations de haut niveau, l’opposition, incarnée par le Front de sauvegarde de la démocratie (FSD), avec à sa tête le chef de file Soumaïla Cissé, va participer cette fois-ci aux travaux de la phase finale de ces assises nationales, déterminantes pour l’avenir du pays, et dont le démarrage est prévu ce 14 décembre 2019.
Le président de la République, dans son message à la nation suite à la mort des soldats français, annoncé solennellement le début du débat national inclusif pour ce 14 décembre. Il a encore tendu la main à lopposition et principalement au chef de file de lopposition pour la participation de cette frange importante du pays au débat national.
Ce qui est d’ores et déjà acquis, c’est que la CMA et la Plateforme ont pris le train en marche. Les regards sont maintenant tournés vers lopposition pour sa participation à cette dernière phase du dialogue. Certaines langues indiscrètes présagent son retour très prochainement après limplication dans les négociations de très hautes et fortes personnalités maliennes.
Cest dire que les lignes commencent à bouger cette fois-ci pour le retour de lopposition dans le débat le Mali. Toutes les sensibilités du pays devraient participer à cette rencontre en vue de trouver une solution à tous les problèmes du pays. Selon nos informations, toutes les invitations sont envoyées. Louverture devrait se faire en présence de plus de 3000 personnes.
Le président de la République IBK a pris lengagement de respecter et de faire respecter toutes les recommandations qui sortiront de ces assises. Aussi a-t-il promis de mettre en place une structure chargée du suivi des recommandations.
De bon augure
Ibrahima A. Tiocary Fulany

Printemps

Suivez-nous sur Facebook sur