DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF ET COMITÉ DE SUIVI DE L’ACCORD POUR LA PAIX

La CMA exige un cadre de discussion préalable, avant toute participation

Suite à l’appel lancé aux groupes armés à rejoindre les rangs pour le Dialogue national Inclusif par le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, dans son discours prononcé le samedi 30 Novembre 2019, les responsables de la CMA ont réagi. Ils posent des préalables pour leur participation au dialogue politique inclusif de même que pour la reprise des sessions du comité de suivi de l’Accord (CSA).

Dans un communiqué signé par les porte-paroles respectivement de la CMA et de la plateforme, Mossa Ag Attaher et Me Harouna Toureh la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la plateforme exigent, pour leur participation, la mise en place d’un « cadre approprié pour discuter sérieusement des modalités ».

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 5 DÉCEMBRE 2019

Par KADOASSO I.

Source : Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook sur