Débat politique d’Africable sur la lutte contre la corruption : Le Pr Clément Dembélé du PCC et le porte parole du CDR Ras Bath sur la même longueur d’onde

A la faveur du débat politique que la chaine du continent organise chaque dimanche à partir de 21 h, deux pachydermes de la société civile  étaient en l’honneur  le dimanche 3  novembre 2019, il s’agit du président de la Plateforme de Lutte contre la Corruption Pr Clement Dembele et le porte parole du Collectif Pour la Défense de la République  Mohamed Youssouf Bathily Ras Bath. Outre ces deux chantres de la lutte contre la corruption, la présence du parti SADI était bien visible à travers la Personne de Babourou Bocoum,  secrétaire politique du parti. Le débat qui portait sur  la lutte contre la corruption a enregistré la présence  d’une foule des grands jours  qui voulait  étancher  sa soif par rapport  à ce fléau qui ronge le Mali.

 

Rappelons que la police des débats était assurée par  le journaliste Robert Dissa. Le premier intervenant fut Mohamed Youssouf Bathily  dit Ras Bath du Collectif pour la  Défense de la République (CDR). Le guide du CDR a d’abord  donné une définition à la notion de transparence de la vie publique  et au phénomène de la  corruption. Avant de révéler à la face du public,  les  structures qui ont été mises en place pour lutter contre la corruption au Mali. Selon Ras Bath  la transparence  d’une manière simple est l’ensemble des  règles de procédure autrement dit, la sincérité par rapport à la  démarche d’une action, d’un projet qui soit rendu public à l’endroit du citoyen. Que les faits par rapport à cette transparence soient connus de tous. Pour ce qui est de la corruption, elle est  un abus de pouvoir à des fins privés, c’est-à-dire la personne va au delà de la loi, la délégation du pouvoir à expliquer le guide. A en croire   Ras bath, elle intervient quand le  pouvoir qui lui a été délégué est  utilisé à des fins privés. Pour le Pr Clement Dembele, la corruption est le sentiment de quelqu’un qui à le désir de poser un acte, il ya le trafic d’influence. La transparence permet de réduire la corruption a souligné le Pr Dembele. On ne peut pas  dire  que quand il ya la transparence, il n’ya pas de corruption même au Botswana où la corruption est réduite, il ya des  cas a fait savoir Clement Dembele .  A entendre ces deux définitions on se rend compte que les deux personnalités embouchent dans la même trompette par rapport à la lutte contre la corruption, mais avec des approches différentes. Le porte parole du CDR a multiplié les émissions pour dénoncer les cas de corruption. Le président du PCC Pr Clement Dembele a enchainé les meetings à travers le pays pour éclairer la lanterne de l’opinion sur les dangers de la corruption. La lutte de ces deux patriotes a eu pour résultat des arrestations pour fait de corruption.

BSK

Source : Le Carrefour

Suivez-nous sur Facebook sur