Crise au sein du parti Yéléma Neuf membres du comité exécutif claquent la porte

Dans une lettre signée et adressée au président du parti Yéléma, Moussa Mara, datée du vendredi dernier, neuf membres du Bureau Exécutif National ont choisi de prendre leurs distances, par une lettre de démission, du parti.

 

Ces membres influents, qui ont claqué la porte, sont des cadres du Bureau Politique National du parti du Changement « Yelema » et membres fondateurs dudit parti. Il s’agit du premier vice-président, Abdoulaye Diarra, du 5è vice-président, élu en Commune I, Adama Diakité, du Secrétaire général adjoint, Samba Sidibé, des Secrétaires politique et administratif, du deuxième Secrétaire chargé des questions  électorales, de celui chargé de la structuration et de ses deux adjoints ainsi que du président du CEC de Diré.

Soucieux du respect des dispositions statutaires du parti, ses désormais ex-cadres affirment dans leur correspondance que les principes qui ont suscité la création du parti se sont étiolés,  » après une décennie d’existence, nous avons malheureusement constaté que ces valeurs n’ont plus droit de cité et cela  malgré plusieurs actions de redressement initiées à travers les retraites politiques et les réunions de cadrage avec comme conséquence le mépris total des résolutions« , a indiqué ce collectif.

Dans le même communiqué, ces démissionnaires expliquent leur acte par la tentative de dissolution du parti au profit de l’association politique SIRA KURA en juillet 2017, la déclaration unilatérale de la candidature à l’élection présidentielle de 2018, en contradiction avec les textes du parti, la prise de décision unilatérale de désistement au profit de Cheick Modibo Diarra à la présidentielle de 2018, la démarche solitaire avec un cabinet privé qui se substitue au parti, l’opacité de la gestion des différentes ressources allouées au parti et le mépris du Président vis-à-vis des responsables et militants du parti.

A travers ces arguments, les signataires révèlent qu’ils ne sont plus en mesure de poursuivre leur engagement au sein du parti Yéléma, créé visiblement dans le seul but de servir l’ancien Premier ministre, Moussa Mara.

Les démissionnaires attendus à la Codem

Selon des sources concordantes, les démissionnaires du parti Yéléma auraient décidé de déposer leurs valises au parti Codem.

Elles indiquent que la cérémonie officielle d’adhésion est prévue durant la semaine. Par ailleurs, ces mêmes sources soutiennent que plusieurs formations avaient tenté d’attirer ces démissionnaires dans leurs mailles mais leur choix était déjà porté sur la Codem, de Housseini Amion Guindo, l’actuel ministre des l’Environnement et de l’Assainissement.

Ce retrait pourrait s’avérer un véritable casse-tête pour le parti dans les futures échéances électorales.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur