Remise du rapport 2017-2018 de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite : Moumouni Guindo, président de l’OCLEI, présente les grands axes

Vendredi 13 décembre 2019 a eu lieu la cérémonie de remise officielle du rapport 2017-2018 de l’Office central de Lutte contre l’enrichissement illicite, OCLEI, au président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita.

Les actions menées par l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite, l’étude de l’étiologie de l’enrichissement illicite dans l’administration publique malienne, les principales causes de l’enrichissement illicite au Mali, sont entre autres les grands axes du rapport 2017-2018 de l’OCLEI.

Dans son discours solennel, le président de l’OCLEI, Moumouni Guindo, s’est attelé à une présentation des grandes thématiques étudiées dans ce document. Il a saisi cette occasion « pour reconnaitre et saluer l’engagement personnel du président de la République ».

Prenant la parole, le locataire de Koulouba n’a pas pu s’empêcher d’adresser des félicitations à toute l’équipe de l’OCLEI en guise de reconnaissance du travail remarquable et du « soutien indéfectible » de cet Office pour la lutte contre la corruption au Mali.

En effet, créé selon la loi n°2014-015 du 27 mai 2014, l’OCLEI a pour mission de mettre en place des mesures de prévention, de contrôle et de lutte contre l’enrichissement illicite. Son intervention se fait dans le strict respect du droit à la propriété garantie par la Constitution malienne. « L’Office central de Lutte contre l’Enrichissement illicite peut, sur la base d’informations graves, concordantes et fiables en sa possession, saisir le Procureur du Pôle économique et financier compétent », lit-on dans l’Ordonnance n°2015-032/P-RM du 23 septembre 2015 portant création de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite.

F. TOGOLA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur