Ministère de la défense et des anciens combattants : Comment la Défense a retiré à “Colonel” un contrat de 1,5 milliard de F CFA

S’il est inculpé pour avoir établi un faux contrat de livraison de véhicules avec imitation de la signature du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Cheickné Sylla dit “Colonel” s’était déjà vu retirer un contrat de livraison de pièces détachées de véhicules de plus d’un milliard de nos francs. La raison ? Défaillance dans l’exécution.

 Déjà épinglé pour une affaire de faux contrat de livraison de véhicules et d’imitation de signature du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, d’une valeur de 7 85 290 000 F CFA, Cheickné Sylla alias “Colonel” traîne une autre casserole. Celle-ci concerne un contrat cette fois-ci dûment signé en 2019 avec la Direction des Finances et du Matériel (DFM) du ministère de la Défense et des Anciens Combattants (MDAC) pour la livraison de pièces de rechanges de véhicules des FAMa. Le montant du marché était de 1,5 milliard de F CFA. Un marché qu’il n’a jamais exécuté.

Si cette affaire n’a pas fait l’objet de plainte ou fait courir de grands bruits, c’est parce que le DFM du MDAC, le colonel Abdoulaye Ibrahim Traoré lui avait retiré le marché une fois le délai de livraison dépassé et cela conformément aux clauses contractuelles. C’est juste après cette défaillance de sa part qu’est arrivé le fameux faux contrat qui l’a conduit depuis le 1er mai dernier dans les mailles de la justice, où il est inculpé pour faux et usage de faux et placé sous mandat de dépôt. Un contentieux dans lequel un cadre de la Banque commerciale du Sahel (BCS) est aussi inculpé pour faux et complicité de faux et placé sous contrôle judiciaire.

Suite aux propres dénonciations de “Colonel”, la justice s’intéresse désormais au DFM, le colonel Abdoulaye Ibrahim Traoré que “Colonel” dit avoir couvert de cadeaux (véhicules). Le Colonel Traoré a été mis à la disposition du parquet du Pôle économique et financier par le MDAC, pour compléments d’enquêtes. Il s’agit pour le ministre, le général Ibrahim Dahirou Dembélé, de faire toute la lumière sur cette affaire.

Depuis la révélation de cette affaire de contrat de livraison de véhicules non exécuté en 2019, certains ne manquent pas de faire un lien avec le faux contrat et d’y voir une volonté délibérée de Cheickné Sylla dit “Colonel” de nuire au DFM, coupable de lui avoir retiré ce marché. A y voir clair, certains n’hésitent pas dire que celui qui t’a fait signer en bonne et due forme un contrat de 1,5 milliard de F CFA, résilier par ta faute peut-il composer avec toi dans un faux contrat de 7 85 290 000 F CFA ?

 

Abdrahamane Dicko

Source: Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur