Maison Centrale d’Arrêt de Bamako : On comprend pourquoi Malick avait humidifié les cellules !

Nommé dans le Gouvernement Boubou Cissé, en début mai 2019, Malick Coulibaly, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, avait, juste une semaine après sa prise de fonction, remis une cinquantaine d’humidificateurs aux responsables pénitentiaires de la prison centrale de Bamako coura. Ces appareils, officiellement, étaient destinés à humidifier les cellules de la maison d’arrêt afin d’amoindrir la souffrance des détenus.

 

Juste quelques semaines plus tard, une vaste décision de nomination et réaffectation de magistrats en fonction, a été rendue publique par le nouveau Ministre de la justice pour, dit-on, insuffler une nouvelle dynamique à la machine judiciaire malienne. Quelques semaines après, les arrestations ont débuté et plus tard, une avalanche d’incarcérations s’en est suivie.
Le caractère hautement sérieux de la croisade qui venait d’être engagée contre des malfrats financiers, tient du fait qu’elle eût commencé par des caciques du régime Ibrahim Boubacar Kéita. Le tonitruant Bakary Togola, ex-patron de l’Apecam avait été la toute première moisson de la justice.
Des jours après, plusieurs cadres des services publics et parapublics ont été interpellés puis déférés à la prison centrale de Bamakocoura jusqu’au spectaculaire emprisonnement d’Adama Sangaré, Maire central du district de Bamako.
Près d’une centaine de dossiers accumulés au Pôle économique et financier, attendent d’être examinés et faire l’objet d’investigations judiciaires pour ensuite aboutir à de possibles arrestations. C’est donc la traque ouverte contre des voyous professionnels dont l’œuvre contribue chaque jour à mettre la République à genou.
Depuis l’amorce de l’action judiciaire pilotée par le Ministre Malick Coulibaly depuis les hauts lieux de l’Etat, des dizaines de personnes ont été interpellées, arrêtées puis déférées en prison, exactement là où les humidificateurs avaient été mis en marche en attendant les nouveaux pensionnaires que le centre pénitentiaire s’apprêtait désormais à accueillir.
Ces nouveaux détenus parmi lesquels plusieurs s’étaient crus « intouchables », pourront néanmoins continuer à bénéficier des appareils d’humidification préalablement remis par le Ministre Malick dès l’entame de ses fonctions. Ce, en attendant le verdict final du Tribunal.
Moulaye Diop

Source: Le Point du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur