CLEMENT DEMBELE APRES SA LIBERATION: ‘’ Je suis déterminés plus que jamais à continuer mon combat contre la corruption…’’

Après sa mise en liberté provisoire, le 22 mai dernier, le président de la plateforme contre la corruption et le Chômage (PCC), Pr. Clément Dembélé a accordé une interview  à une radio-web de la place. C’était  ce vendredi, le 29 mai 2020.

 L’Objectif de cet entrevue était  d’annoncer à tous à tous les maliens hommes et femmes, jeunes et vieux de l’organisation d’un grand rassemblement qui aura lieu dans les jours à venir.

En prenant la parole, le président de la plateforme PCC, Clément Dembélé est revenu sur les menaces de la liberté d’expression dans notre pays ces derniers temps dont il a été lui même victime le mois dernier.

Il a  remercié  tous ceux qui se sont mobilisés pour sa libération des mains de la sécurité d’Etat pendant 15 jours. Pr. Clément a aussi évoqué les maux qui minent le Mali. Il s’agit  de l’insécurité du nord et du centre, de la crise scolaire, de la mal gouvernance, etc.

Ainsi, pour répondre à toute ces préoccupations, Clément Dembélé a lancé un appel patriotique qui sera  concrétiser à travers un  grand rassemblement autour d’un idéal commun.

‘’ De Kayes à Kidal, tous ceux qui croient au Mali, tous ceux qui aiment ce pays, qui sont attachés à leur origine et descendance sont appelé à un grand rassemblement. On va se rassembler  pour exiger l’accès à l’eau potable, à l’électricité, l’accès aux denrées alimentaires. Il s’agit de mettre fin à la pauvreté endémique dans notre pays.  Nous voulons que nos enfants aillent à l’école. Nous disons non au fait que l’éducation soit une affaire scolaire soit une affaire de télévision qui exclut les fils des pauvres. Nous allons exiger une réponse satisfaisante à toutes ses préoccupations, nous exigeons des solutions pour nos problèmes de santé, de sécurité, pour notre intégrité territoriale ’’, a déclaré le président de la PCC. Lire la suite sur aumali…

 

Awa Sogodogo

 

Source: l’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur