Sommet «TRANSFORM AFRICA 2019» «Le Mali demande des investissements en numérique», dixit IBK

Kigali, la capitale rwandaise, a abrité le Sommet «Transform Africa 2019» du 15 au 16 mai 2019. Le président IBK y a participé aux côtés de ses pairs Paul Kagamé du Rwanda et Uhuru Kenyatta du Kenya. Cet événement, qui était à sa 5e édition, est organisé chaque année par Smart Africa qui est le secrétariat du TAS.


«Stimuler l’économie numérique en Afrique» ! Tel était le thème du 5e Sommet «Transform Africa» que Kigali (Rwanda) a abrité du 15 au 16 mai 2019. Il s’agit de l’événement phare de Smart Africa qui a attiré cette année plus de 4 000 participants (chefs d’État et de gouvernements, Premières dames, Commissaires des Nations Unies au haut débit, organes de régulations, secteurs public et privé, organisations internationales, investisseurs, jeunes innovateurs, société civile, universités…).

En plus du Sommet des leaders, le TAS 2019 comportait des volets spécifiques abordant des sujets d’actualité liés à l’économie numérique. Les délégués ont ainsi pu assister à des sessions intéressantes et engageantes autour de plateformes d’échanges, de plénières, de salons de réseautage et de plusieurs sessions personnalisées organisées en marge de l’événement.

Pour le président Ibrahim Boubacar Kéita, il est temps que «l’Afrique entière s’engage dans ce voie-là, la voie du développement du numérique car nous sommes à l’heure de l’information et chacun sait aujourd’hui les gains considérables que grâce à cette technologie l’on peut enregistrer dans tous les domaines». Les nouvelles technologiques peuvent être très utiles à notre pays qui, aujourd’hui a «des soucis de tous ordres, sécuritaire, économique, éducationnel et sanitaire».

Le Président de la République, ne pouvait donc manquer à ce grand rendez-vous du numérique dont le but est de voir comment les pays membres peuvent mettre une stratégie en place pour que le continent africain puisse créer toutes les structures pour une économie brillante qui va créer des emplois pour les jeunes, qui va créer des opportunités pour l’Afrique de créer des applications de données de services et surtout l’entreprenariat des jeunes qui est la plus grande préoccupation aujourd’hui des pays africains .

A noter que, après la cérémonie d’ouverture, le président IBK a participé au panel «Smart Africa de Leaders Summit». Une opportunité pour le chef de l’Etat de situer la rencontre dans son contexte d’opportunités d’investissements pour la transformation numérique de l’Afrique et pour la création d’emplois pour les jeunes qui est un facteur de croissance.

Et IBK n’a pas manqué de rappeler que «tout est possible aujourd’hui (la sécurité, le renseignement, l’information dans la célérité, le désenclavement, le ravitaillement à temps, l’accès à la santé) grâce aux avantages du numérique».

Le président de la République a aussi rappelé, au cours du panel, la prouesse du Mali d’être la 3e économie de l’espace UEMOA malgré le contexte de l’insécurité qu’il traverse depuis 2012. C’est pourquoi pour créer des emplois, il faut une bonne santé de l’économie, facteur de croissance. L’engouement pour le numérique, le net working et internet est tout cas réel aujourd’hui au Mali qui compte de nombreux abonnés en matière de téléphonie mobile et d’internet à travers l’usage des réseaux sociaux.

«Nous avons 6 millions d’abonnés connectés à internet … Nous sommes des partisans convaincus, depuis l’époque des PTT, et nous ouvrons largement la terre malienne à tous ceux-là qui veulent bien aujourd’hui prendre le risque porteur, le risque payant de venir au Mali… Investir au Mali est rentable car c’est un pays porteur. Le Mali demande des investissements en numérique», a déclaré le président Kéita.

Smart Africa est un engagement audacieux et novateur des chefs d’État et de gouvernement africains visant à accélérer le développement socio-économique durable du continent, en introduisant l’Afrique dans une économie de la connaissance grâce à un accès abordable au haut débit et à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

La 6e édition de Transform Africa aura lieu en 2020 en Guinée. En 2013, IBK avait participé au premier Sommet de suivi de 2007 dont le thème était «connecter l’Afrique» !

Moussa Bolly

Source : Le Matin

Suivez-nous sur Facebook sur