SECURISATION DES REGIONS DU CENTRE : Le commandant adjoint de la Minusma rencontre des forces sur le terrain

Le commandant adjoint de la force de la Minusma, le général de division Paul Ndiaye, a effectué une visite à Sévaré pour échanger avec les casques bleus onusiens dans l’accomplissement de leur mission, des défis auxquels ils sont confrontés aujourd’hui dans la région de Mopti et les Forces armées de défense et de sécurité du Mali.

 

“Depuis le mois de juin 2019, nous sommes en train de mettre en place l’état-major du Secteur centre pour soutenir l’action de l’Etat malien dans cette partie du territoire”, a déclaré le général de division Paul Ndiaye qui se félicite des bons résultats enregistrés suite aux différentes opérations, notamment Oryx et Flint, initiées et menées afin de contribuer à protéger les civils. “Nous comptons poursuivre ce genre d’initiatives parce qu’elles sont couronnées de succès”, assure-t-il.

La création de ce nouveau secteur fait suite à la volonté de la Mission onusienne au Mali, conformément à son mandat, de rendre plus efficace sa fonction de protection des civils et d’appui à la restauration de l’autorité de l’Etat et de l’Etat de droit dans cette région.

Elle s’inscrit également dans l’esprit de l’opération Oryx, démarrée en avril 2019, suite à l’attaque du village d’Ogossagou. Une opération militaire basée sur un découpage de la région en différentes zones où sont présents de part et d’autre, les casques bleus et les FAMa. Les deux forces se partageant ainsi le territoire à couvrir, afin d’assurer une présence plus efficace.

En raison de la nature complexe de la situation sécuritaire dans le Centre du pays, le numéro 2 de la force onusienne reconnaît que les défis demeurent considérables et rassure : “La Minusma envisage une transformation de sa force afin de l’adapter à la nouvelle menace”.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur