Projet Garsi : Des résultats satisfaisants

Le 5è Comité de pilotage du groupe d’action rapide, de surveillance et d’intervention au Sahel (Garsi-Sahel) s’est tenu, jeudi dernier au ministère de la Sécurité et de la Protection civile sous la présidence du secrétaire général de ce département, Oumar Sogoba. C’était en présence du chef de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Mali, Bart Ouvry et de plusieurs autres représentants du corps diplomatique accrédité dans notre pays.

Le projet Garsi, faut-il le rappeler, est un bel exemple de l’engagement et du soutien de l’UE à accompagner les gendarmeries nationales des pays membres du G5-Sahel plus le Sénégal. Ce Programme est à sa 2è phase qui a commencé en 2017 et qui prend fin en octobre prochain. Et dont le financement s’élève à environ six milliards de Fcfa.
Cette réunion visait à faire le point d’exécution du Projet et d’envisager de nouvelles perspectives. Dans son intervention, le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile a indiqué que la mise en place et l’opérationnalisation des deux premières compagnies du Garsi dans notre pays a entièrement donné satisfaction grâce à sa grande capacité opérationnelle renforcée par les diverses formations et dotation en formation.

«L’acquisition de matériels adéquats et le renforcement des compétences des agents par des séries de formations, ont permis à ces Unités d’accroître significativement les capacités opérationnelles de la gendarmerie du Mali», a témoigné Oumar Sogoba. Il a salué la décision de l’UE et de tous les partenaires, de réinvestir le budget alloué pour la création de la quatrième compagnie en plus des trois déjà créées. Le secrétaire général a ensuite assuré que leur département prendra toutes les dispositions en rapport avec celui en charge des Finances pour la création d’une ligne budgétaire devant assurer le fonctionnement de ces unités.
De son côté, le chef de la Délégation de l’UE au Mali a souligné l’importance de l’engagement de son organisation dans sa coopération avec notre pays en faveur du secteur de la sécurité. à ce propos, Bart Ouvry a mis en exergue la lutte contre le terrorisme et les efforts de stabilisation dans les régions les plus affectées notamment celles du Centre. «Notre solidarité envers le Mali et ses forces de sécurité concoure au quotidien à la sauvegarde de vie d’hommes et de femmes », a-t-il fait savoir. Le diplomate européen a, par ailleurs, souligné la satisfaction de ses «autorités» sur la mise en œuvre conjointe de ce programme.

Bembablin DOUMBIA

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook sur