Pour améliorer les conditions de travail au sein de certains établissements pénitentiaires La MINUSMA a offert des matériels informatiques, bureautiques et équipements de sécurité à la DNAPES

Dans le cadre de son partenariat avec le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, la MINUSMA a procédé à une remise de don de matériels informatiques, bureautiques et équipements de sécurité aux établissements pénitentiaires de Bamako (MCA et Bollé Femmes), Koulikoro, Gao et Tombouctou. La cérémonie s’est déroulée, le vendredi 16 août dernier, à la Direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (DNAPES).

 

Cette dotation est composée d’une part, de matériels informatiques et bureautiques au nombre de 4 ordinateurs de bureau, un ordinateur portable, 4 imprimantes multifonctions, 5 appareils photo numériques, 25 clés USB, divers logiciels d’une valeur totale de 5 725 000 FCFA. D’autre part, d’équipements de sécurité comprenant 22 extincteurs de feu à poudre, 3 détecteurs de métaux, 3 kits de système d’alarme d’un montant de 3 850 000 FCFA, soit au total 9 575 000 FCFA.

Avant la remise symbolique, le Chef de la SAJP de la MINUSMA, Ahmed Chanem Ali avait expliqué qu’au-delà des matériels informatiques et bureautiques, il est important de noter que cette dotation doit permettre de mettre en place un projet pilote de gestion informatisée des détenus sur la base des prescriptions des Règles Mandela et des Règles de Bangkok dans les établissements précités et à la DNAPES à l’instar de Mopti et Bandiagara où le système est déjà fonctionnel.

 » Les équipements de sécurité obéissent à la même dynamique déjà engagée de sécurisation des établissements depuis notre appui à l’élaboration des plans intégrés de protection des établissements et les exercices de simulation qui ont suivi tant à la MCA de Bamako que dans les établissements pénitentiaires des régions de Mopti, Gao, Tombouctou et Koulikoro. Ces exercices avaient permis de révéler des besoins en matériels de sécurité que ces équipements vont contribuer à combler « , a-t-il soutenu.

Le directeur général de la DNAPES a rappelé que cette donation fait suite à une demande que la direction avait adressée à la Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires de la MINUSMA pour qu’elle puisse être dotée d’une informatisation au niveau de certaines différentes maisons d’arrêt.  » Parce que nous avons pour ambition d’avoir une administration pénitentiaire performante qui va nous permettre de mieux maîtriser ce que nous faisions « , a souligné.

Et d’ajouter : « Ces outils vont nous permettre de mieux connaitre nos détenus et de savoir ceux qui rentrent chez nous, ceux qui sortent et ceux qui reviennent encore « . Avant de conclure:  » Tout cela participe de la sécurité de nos maisons d’arrêt et nous savons que tant que nos maisons d’arrêt sont sécurisées, la cité va, bien-sûr, être sécurisée « .

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur