Mali : l’Autriche à la tête de la mission européenne dès juin

Vingt-sept militaires autrichiens sont affectés actuellement à la mission lancée par l’Union européenne (UE) en 2013, en vue de former les soldats et les cadres des Forces armées maliennes.

L’ effectif va doubler de taille dans les prochains jours. Dès le 4 juin, le général Christian Habersatter, de la Bundesheer, prendra le commandement d’EUTM Mali. Ainsi, pour la première fois, un officier autrichien sera à la tête de cette mission européenne, dont le commandement à jusqu’ici été assuré par des généraux français, belges, espagnols et allemands.

L’EUTM Mali compte un effectif de près de six cents soldats venus de vingt-cinq pays européens ( dont vingt et un membres de l’UE), essentiellement basés à Koulikoro. Elle a formé huit bataillons maliens et en a ” ré-entraîné” cinq autres, ce qui représente treize mille stagiaires. Son mandat a été prolongé jusqu’en mai 2020 et étendu à la Force conjointe du G5 Sahel, à laquelle elle fournit des conseils ainsi qu’un appui à la formation.

L’Afrique est un continent ”sur lequel nous devons assurer la stabilité à plusieurs niveaux”, notamment pour mettre un terme à la crise migratoire, a déclaré le ministre autrichien de la Défense, Mario Kunasek, pour justifier l’engagement militaire de son pays. Le vice-chancelier, Heinz-Christian Strache, a plaidé pour ” un environnement stable afin de créer des perspectives pour la population locale” et ainsi ” lutter contre les causes de la migration”.

C’est le général Habersatter, 49 ans, qui deviendra le 12e commandant de l’EUTM Mali. Il succèdera au général allemand, Peter Mirow. Par ailleurs, le parlement allemand a prolongé d’un an la participation de la Bundeswehr à la mission des Nations unies au Mali et à l’EUTM Mali. Le plafond des effectifs autorisés a été maintenu à huit cent quarante soldats pour la première et cent quatre-vingt-dix pour la seconde.

”Rétablir la paix au Mali, stabiliser en luttant contre le terrorisme ou le banditisme et couper court à l’émigration massive. Voilà les grands objectifs des deux missions auxquelles participe la Bundeswehr ”, a résumé Deutsche Welle, la radio publique allemande.

adiac-congo.com

Suivez-nous sur Facebook sur