Coopération: approche multisectorielle de l’UE

Adapter le contenu de la coopération à l’évolution des besoins du pays. C’est du moins la logique de partenariat que l’Union européenne (UE) tente de développer avec ses pays partenaires, dont le Mali. C’est ce qu’a affirmé ce 30 janvier 2019, l’Ambassadeur de la délégation de l’UE au Mali, Alain Holleville, lors d’une rencontre avec les journalistes, dans un hôtel de la place.

Au Mali, selon l’ambassadeur, l’UE intervient dans plusieurs secteurs du développement : les domaines du développement rural, de l’environnement, de l’aide humanitaire, des infrastructures routières, l’éducation, etc.

Depuis 2013, a expliqué le diplomate, l’UE intervient, au Mali, dans le domaine de la sécurité à travers l’EUTM pour la formation et le conseil auprès de l’armée malienne. L’EUCAP-Sahel Mali est aussi une initiative européenne qui opère au bénéfice des forces de sécurité intérieure.

L’UE est partenaire de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale signé entre le gouvernement du Mali et les groupes armés du nord, en 2015. Dans ce cadre, l’UE est membre du comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, selon le conférencier. En complément d’un appui diplomatique pour la mise en œuvre de cet Accord ainsi que pour faire face à la crise dans le centre du Mali, l’UE a développé une approche multisectorielle. Outre, un appui au secteur de la sécurité, l’UE intervient aussi via le financement d’actions humanitaires pour répondre aux besoins urgents des populations vulnérables et de développement durable et structurel).

En fin 2018, les projets, en cours, financés par l’UE pour le Mali représentent 1100 millions d’euros. Le Fonds fiduciaire d’urgence pour le Sahel (FFU) visant à combattre les causes profondes de la migration (128 milliards de Fcfa) et l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix (11 milliards de Fcfa) font partie de ces projets.

Pour Alain Holleville, le facteur nouveau dans la coopération européenne avec le Mali est le G5 Sahel qu’elle appuie à hauteur de 100 millions d’euros pour la mise en place de sa force.

Selon le patron de la délégation de l’UE, dans le cadre de l’appui de l’Europe au développement du Mali, le 11e FED (fonds européen de développement), couvrant la période 2014-2020, alloue au Mali une enveloppe de 615 millions d’euros. Ce fonds, a-t-il, poursuivi se concentre sur quatre secteurs : la réforme de l’État et la consolidation de l’État de droit, le développement rural et la sécurité alimentaire, l’éducation, les infrastructures, etc.

Par Sidi Dao

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur