14ème sommet de l’ORGANISATION DE LA COOPERATION iSLAMIQUE (OCI) La Oumah appelée à soutenir la force commune du G5 Sahel

Les participants à la 14ème session de la Conférence islamique tenue, vendredi, à la Mecque, en Arabie saoudite,  ont  condamné le terrorisme, l’extrémisme et le fanatisme qui sévissent au Sahel   à cause de la présence de plusieurs groupes terroristes. La recrudescence des attaques terroristes au Mali et au Burkina Faso est suivie de près par l’OCI qui l’a condamnée vigoureusement. Avant d’appeler les autres pays du monde à ne pas soutenir les groupes  qui appellent à l’extrémisme, au terrorisme.

Le Sommet  a appelé  les Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) à  » œuvrer de concert pour contrecarrer  les organisations terroristes et promulguer les lois et règlements  dissuasifs pour faire face à ces fléaux« . Il a condamné vigoureusement les attaques terroristes survenues  au  Mali et au Burkina Faso ayant causé la mort  d’une vingtaine  de personnes et plusieurs blessés.

Le Secrétaire général de l’Organisation, Dr Youssef Ben Ahmed El Athimine, a exprimé la compassion et la solidarité avec ces deux pays dans leur lutte contre le terrorisme et présenté ses condoléances aux familles des victimes tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés.

L’OCI a, aussi, dénoncé les attaques qui ont pris pour cibles des stations de pompage en Arabie saoudite et des navires marchands dans les eaux territoriales des Emirats arabes unis, appelant la Communauté internationale à prendre ses responsabilités pour assurer la paix et la sécurité dans la région.

Par ailleurs, elle rejette les tentatives d’associer  le terrorisme à une nationalité, une civilisation ou une religion. Les Etats membres  de l’OCI ont  exhorté les nations du monde à refuser d’apporter leur soutien « direct ou indirect aux groupes qui appellent à la violence, à l’extrémisme et au terrorisme ».

Le Secrétaire général de l’OCI a réitéré son rejet de toutes les formes du terrorisme.

Notons que le président de la république Ibrahim Boubacar Kéita participait à ce 14ème sommet de l’OCI aux cotés  de plusieurs dirigeants du G5 Sahel.

Une occasion pour ces dirigeants d’évoquer la détérioration de la situation sécuritaire au Sahel mais aussi de la Force conjointe du G5 Sahel dont l’Arabie Saoudite est l’un des principaux soutiens avec un don de cent millions de dollars US.

Le sommet a appelé les Etats membres de l’OCI à appuyer le G5 Sahel dans sa lutte contre le terrorisme.

Abdoulaye DIARRA

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur